Relations dans les groupes

Management éthique
Médiation
Doctrine Sociale de l'Église
Management éthique

À l'heure où les nouvelles technologies ouvrent de multiples potentialités de coopération et où les relations, y compris professionnelles, s'horizontalisent, travailler rime avec collaborer. Non seulement les éducateurs ont à entrer dans la logique de l'intelligence collective mais ils doivent initier les élèves à ses bienfaits.


prof2(1)Renforcer la concertation

Le vent de réforme (collège, programmes, socle commun) que soutient l’École catholique pourrait faire bénéficier le climat scolaire de conditions anticycloniques. Encore faut-il engager les dynamiques d’équipe requises pour mettre en œuvre le changement. Dans cette perspective, le Conseil national de l’enseignement catholique (Cnec) du 7 juillet 2015 a voté un texte sur la mise en place des instances de concertation au sein de la communauté professionnelle des établissements. Si le conseil d’établissement, réunissant des représentants de toute la communauté éducative, fixe les orientations, ces instances de concertation – dont il appartient à chaque établissement de définir les modalités– éclairent les décisions et réflexions des chefs d’établissement en matière d’organisation pédagogique.
Ainsi, l’enseignement catholique se dote officiellement d’une réplique des conseils pédagogiques créés en 2009 dans le public et auxquels nombre de nouveaux textes ministériels font référence. « Reste à faire vivre cette instance, ce qui implique d’apprendre à s’écouter, que la parole soit libre, qu’il y ait du débat contradictoire et du temps donné à la réflexion collégiale. Au final, la reconnaissance des paroles plurielles apaise le climat et favorise l’investissement et la stabilité des équipes, ce qui impacte la réussite des élèves », commente Bruno Lamour, secrétaire général de la Fep-CFDT qui souhaite que cette culture facilite, du même coup, le dialogue social.
Déjà pratiquée, cette concertation permet d’anticiper les réformes en cours, comme en témoigne Gilles Legrand, directeur de l’Institution Nazareth, à Voisenon (77) : « Les responsables de niveaux se sont vu confier une nouvelle mission d’animation pédagogique. Ils organisent, par exemple, des parcours alternatifs au redoublement via des groupes de besoins en attendant d’orchestrer la mise en place au collège des enseignements pratiques interdisciplinaires pour la rentrée 2016. »

Nouveaux outils collaboratifs : la Démarche PAT-Miroir©

La situation économique actuelle, aggravée par la crise, fait ressortir dans l'entreprise tous types de problèmes "résistants" dus à un manque de coopération entre les acteurs d'un même projet.
Les dirigeants d'aujourd'hui prennent de plus en plus conscience de la nécessité de traiter ces problèmes en amont, parce que la bonne santé de l'entreprise en dépend. A cette réponse au "pourquoi", nous nous efforçons de répondre au "comment"!
La méthode PAT-Miroir est un outil de management participatif qui traite les problèmes rencontrés à la racine (confiance, communication, éthique) et qui entend donc apporter une vraie valeur ajoutée aux entreprises de notre temps.

Diapason: un levier pour la coopération

Le serious game Diapason, permet d'améliorer la coopération au sein des groupes en leur faisant expérimenter les bienfaits de l'intelligence collective. Cet outil est déjà utilisé largement au sein des équipes de responsables de l'enseignement catholique. Son concepteur, Gilles Cardinal vient d'en élaborer une version à destination des jeunes: travail autour de l'orientation, appui à la pédagogie de projet, renforcement de la cohésion de groupes... Ses applications sont multiples et fort riches comme le montre ce reportage tiré du numéro 376 d'Enseignement catholique Actualités.

"En réfléchissant ensemble, on trouve des solutions": Reportage à lire ici

Un jeu pour s'essayer au pilotage coopératif

climascol-jeu-plateau-valeurs-relation-cadre-besoinPour accompagner et développer des modalités d’animation plus horizontales et des collectifs de travail plus harmonieux, le jeu de société Climascol permet de tester, évaluer et travailler le climat en équipe, dans les classes, les établissements comme les directions diocésaines.

Médiation

La médiation s’impose peu à peu comme un outil efficace pour rendre l'ambiance relationnelle plus harmonieuse, dans les cours de récréation comme au sein des établissements. Tour d'horizon de quelques une de ces pratiques qui essaiment sur tout le territoire.


eca370
La médiation institutionnelle

Fusion d’Ogec, restructuration diocésaine, différends école-famille, difficultés relationnelles au sein des équipes… L’enseignement catholique a fait le choix, voilà plus de dix ans, de poser les jalons d’une médiation collective, unique en son genre, pour ses équipes. Pour ce faire, il fait appel à un groupe de médiateurs qui jouent le rôle de tiers entre les parties en conflit en basant leur intervention sur la médiation. Au-delà des interventions en cas de situations enkystées, l’objectif est de construire une véritable culture de la résolution de conflits dans une institution trop souvent démunie face aux crises qui, légitimement, la traversent. Ce dossier du magazine Enseignement catholique Actualités n°370 dresse un premier bilan prometteur d’une pratique sociale qui pourrait faire partie, à terme de l’ADN de l’enseignement catholique.

Pour en savoir plus:
Visiter le site du Groupe Médiation de l'enseignement catholique:
http://www.groupemediations.com

universel-dslegroupeUn souffle de paix en Haute-Garonne

La direction diocésaine de Toulouse s’est aussi résolument engagée dans le champ de l’éducation à la relation, comme l’explique Jean Depierre moitié des cinquante directeurs d’écoles ont été formés au programme Graines de médiateurs de l’Université de Paix de Namur, en Belgique. Il invite, par exemple, à travailler en classe la gestion des émotions, avec des marionnettes d’animaux représentant des comportements, tel le lion l’affrontement, la tortue la fuite... Dans sa panoplie, le programme utilise aussi la technique du « message clair », d’ailleurs inscrite dans les nouveaux programmes d’éducation morale et civique (EMC) ainsi que dans ceux du primaire. Il s’agit de rapporter des événements en distinguant les faits du ressenti et initie donc les élèves au discernement. Marie-France Canion, chef d’établissement de Sainte-Marie-de-Nevers, à Toulouse, voit dans Graines de médiateurs « une réponse aux problèmes d’agressivité dans la cour de récréation. Il est réinvesti en classe et sur le temps périscolaire. Mais il a aussi changé aussi ma manière d’animer l’équipe enseignante et de conduire ma vie personnelle… »


À Rennes, un service diocésain pour restaurer le lien

dans-gp-mediation-rennes

Chaque année le service « accompagnement et médiation » de la DDEC 35 suit environ 250 élèves en situation de décrochage ou sous le coup d’une sanction disciplinaire. Dans le cadre de ce suivi, comme pour d’autres sollicitations, il effectue une cinquantaine de médiations proprement dites. Les médiatrices diocésaines se soucient de travailler une posture « certes non indépendantes, car institutionnelle, mais impartiale » et de vérifier qu’aucun des médiés ne se trouve dans l’injonction. Attachées aux règles de leur pratique, elles n’hésitent toutefois pas à élaborer un protocole adapté aux médiations en classe et proposent des prolongements sur mesure aux établissements, toujours dans le but de diffuser une posture de bienveillance

« Ce savoir-faire à la fois original et précieux, appuyé sur une fine connaissance des établissements, est salué par Jean-Loup Leber, le directeur diocésain, comme en parfaite adéquation avec les orientations diocésaines, axées depuis 2009 sur la qualité de la relation et du dialogue, avec, depuis 2014, le souci explicite d’accueillir toutes les fragilités et de valoriser les équipes. » Dans cette optique, Jean-Loup Leber cherche à ce que ses médiatrices soient aussi vecteur de liant au sein de la DDEC. Ainsi, Claire Lucas participe déjà à la cellule de crise et d’autres articulations sont envisagées, en direction de la politique BEP-ASH et en matière d’accompagnement de tutelle.


La fraternité au coeur du projet diocésain de Seine-Saint-Denis

mediation-saint-denis

« La fraternité, une fraternité « en actes » qui se vive au quotidien, comme principale orientation diocésaine nous est apparue comme une évidence », explique Frédéric Delemazure, directeur diocésain de Seine-Saint-Denis: « Sa recherche était déjà notre ciment. Un exemple : au moment des attentats de Charlie Hebdo, il n’y a pas eu d’incidents dans nos établissements, ce qui n’a pas été le cas partout dans le département. ». 

Ce projet présente l'originalité de s'appuyer sur l’éducation à l’intériorité. Un thème auquel les chefs d’établissement ont été sensibilisés en octobre dernier, avec propositions de formation à la clef. Résultat, à l’école Cabrini de Noisy-le-Grand (93), l’éducation à l’intériorité est inscrite dans l’emploi du temps avec des cours de relaxation toutes les semaines. Y est associée une véritable pédagogie de la relation, basée sur la démarche ignatienne de relecture des événements. Ainsi, lors d’un conflit, les écoliers sont systématiquement invités à accueillir leurs émotions pour ensuite tenter de comprendre ce qui s’est passé à l’aide d’une fiche de réflexion. « Avec eux, on s’interroge sur la façon dont ils peuvent réparer ou éviter que cela ne se reproduise, explique Agnès Kaelblen, la directrice. Il s’agit plutôt de comprendre que de sanctionner. » Elle témoigne de vrais progrès chez les élèves : « Cette atmosphère dans laquelle ils se sentent accueillis, écoutés, valorisés leur permet de développer un équilibre intérieur, d’avoir une bonne image d’eux-mêmes et une vision positive de l’altérité. Vivre la fraternité, c’est développer une confiance en l’autre ».

Deux autres axes sont inscrits dans le projet diocésain : l’accueil de tous et des différences culturelles religieuses et sociales comme des richesses. L’ensemble scolaire Fénelon à Vaujours (93) a renforcé un système de solidarité financière qui permet aux familles les plus modestes d'y inscrire leurs enfants. De nombreuses propositions sont aussi adaptées aux élèves en difficulté : classe pour dyslexiques et dysorthographiques, classe relais pour aider des élèves à trouver leur voie ou encore un internat pour jeunes en rupture scolaire. « Nous souhaitons porter un regard bienveillant sur tous nos élèves. Chercher dans chacun l’étincelle que Dieu a déposée », explique Benoît de Guillebon, adjoint en pastorale. Une exigence qui passe également, selon lui, par la mise en place d’une fraternité effective au sein de l’équipe éducative. « C’est par l’exemple que nous invitons à la fraternité ».

hs-eca-juillet-2016
D'autres initiatives à lire dans le hors-série d'ECA de juillet 2016

 À lire également, d'autres articles rendant compte de la dynamique
d'éducation à la relation lancée par la direction diocésaine de Blois depuis 2005:

Osez la rencontre  - Sur les ateliers parents qui reprennent les principes de la communication assertive. À lire

Annonce des prochaines Journées de l'éducation à la relation, les 1er et 2 décembre prochain, à Blois. À lire

Doctrine Sociale de l'Église

La Doctrine sociale de l'Église manifeste de sa volonté de vivre avec son temps, en phase avec les défis actuels de la société dont ceux concernant les rapports humains dans le monde professionnels et face aux enjeux économiques. Elle irrigue aussi le fonctionnement des établissements catholiques.

gp-pensee-sociale-couvertureNourrie par une tradition sans cesse mise à jour, la pensée sociale de l'Église propose une conception globale et unifiée de la personne humaine et des relations en société. Et c'est bien dans cette perspective qu'elle peut alimenter la réflexion des acteurs de l'Enseignement catholique : parce qu'elle concerne tout ce qui touche à l'esprit et à l'organisation des rapports humains, elle offre à la fois un fondement et un horizon à leurs pratiques.

Plus qu'une doctrine économique et sociale, elle relève de la théologie morale en ce qu'elle entend "orienter le comportement chrétien", tout comme l'École catholique s'efforce d'incarner une vision chrétienne du monde. La manière d'y travailler ensemble doit témoigner de son projet d'éducation. Il y a là une question de cohérence et il relève de notre responsabilité partagée que de nous y employer, là où nous sommes. Ce document de travail propose des pistes d'appropriation collective de la pensée sociale de l'Église, non pas comme d'un code rigide d'exigences inaccessibles mais tout au contraire un chemin de partage et de joie.

Commander le document : La communauté éducative au défi de la Pensée sociale de l'Église

À lire aussi : Compendium de la Doctrine sociale de l'Église


scoutsJeunes & engagés – Portraits d’une Église qui (se) bouge

Que diriez-vous d’une petite excursion à l’assaut du sommet de la dignité ou du pic de la subsidiarité, à travers la vallée du bien commun ou sur les sentiers de la justice sociale… Le Ceras, Centre de recherche et d’action sociales fondé par les Jésuites, enrichit son site d’initiation à la Doctrine sociale de l’Église qui propose déjà un Webdocumentaire sur le sujet, d’un livret d’animation. Ce topo-guide, pensé pour une utilisation collective, propose des parcours ludiques élaborés par des partenaires éducatifs tels le CCFD-Terre Solidaire pour chacun des sept grands principes de la Doctrine sociale. Ces itinéraires sont aussi jalonnés d’un choix de textes bibliques conférant une dimension spirituelle à la randonnée. Intelligent et interactif, cet outil guidera et nourrira la réflexion autour du Webdocumentaire où portraits de jeunes militants, d’interview d’experts (théologien, enseignant, journaliste...) et d’acteurs de la société civile proposent une approche très concrète de la Doctrine Sociale.

Visiter le site du Ceras dédié à la Doctrine sociale de l'Église

La 91è édition des Semaines sociales se tiendra les les 19 et 20 novembre 2016, à Paris.
À lire

Partagez cet article