Les textes de la réforme du bac et du lycée

Le décret et les sept arrêtés définissant les contours du futur lycée et la nouvelle organisation du baccalauréat ont été publiés au Journal officiel du 17 juillet 2018. Ces évolutions rentreront en vigueur, en 2019, dans le privé comme dans le public, pour une première mouture du bac réaménagé en 2021. Dès cette rentrée 2018, en classe de seconde, une aide à l’orientation, un accompagnement personnalisé renforcé et des tests de positionnement préparent des changements que les lycées catholiques travaillent à anticiper.

Les contours de la nouvelle classe de seconde

Dès cette rentrée 2018, les lycéens entrant en seconde auront à passer des tests de positionnement qui permettront d'adapter plus finement leur accompagnement personnalisé à leurs besoins. Ils bénéficieront en outre de 54 heures dédiées à l'orientation. 

L’objectif de cet accompagnement renforcé est aussi de permettre aux élèves de préparer le choix des enseignements de spécialité introduits l'an prochain en cycle terminal (lire paragraphe suivant).

Après ces ajustements, la rentrée 2019 verra la mise en oeuvre d'un nouveau format de la classe de 2de, qui vaudra pour les voies générales et technologiques. Onze enseignements communs seront dispensés auxquels ont été intégrés les sciences-économiques et sociales (1h30) et les sciences numériques et technologies (1h30).

Les enseignements d'exploration disparaissent au profit d'un choix entre deux options maximum, l'une relevant de l'enseignement général (Art, langues vivante et anciennes) et l'autre de l'enseignement technologique (management, sciences de l'ingénieur). A noter que les langues anciennes peuvent être prises en option surnuméraire.

Douze heures sont laissées à l'appréciation du chef d'établissement en concertation avec les professeur pour constituer des groupes restreints. Les dédoublements ne sont obligatoires que pour répondre aux contraintes de capacité des locaux.

Le volume global de l'accompagnement personnalisé n'est pas spécifié. Il est mentionné en revanche qu'il inclut un accompagnement à l'orientation fixé à 54 heures à titre indicatif. Ce dernier implique  « l'intervention des membres de l'équipe éducative et, le cas échéant, des personnes et organismes invités par l'établissement et qui peuvent être mandatés par le conseil régional». Il s'assortit d'un dispositif de tutorat qui permet aux élèves d'être guidés et conseillés de manière personnalisée durant tout le lycée.
Pour le privé sous contrat, ses modalités relèvent du Chef d'établissement en concertation avec les professeurs.

 

enseignement supérieur

Le cycle terminal à la rentrée 2019

Les séries de la voie générale disparaissent effectivement tandis qu'elles sont maintenues en voie technologique.
Dans les deux voies, s'articulent trois type d'enseignements: un socle de culture commune, des enseignements de spécialité et éventuellement des enseignements optionnels facultatifs 
Les élèves suivent trois enseignements de spécialité en Première et deux en Terminale.
Les élèves peuvent prendre un seul enseignement optionnel en Première et un second en Terminale.

Un volant d'heures (non défini) doit être consacré à l'accompagnement personnalisé des élèves, et un autre en matière d'orientation avec 54 heures indicatives. Mais à chaque fois ce volume doit être défini en fonction des besoins des élèves... et de la DGH.

Voie générale

Pour permettre des adaptations de cursus, mais à titre "exceptionnel" toutefois, les élèves peuvent substituer une spécialité de Première par une nouvelle en terminale.

- 8 heures sont laissées à l'appréciation du Chef d'établissement en concertation avec les professeurs, notamment pour constituer des groupes restreints. Les dédoublements ne sont obligatoires que pour les contraintes de capacité des locaux.

- A noter qu'en voie générale, les Mathématiques expertes sont réservées à ceux qui ont choisi la spécialité Mathématiques et ne permettent pas de compléter par des mathématiques optionnelles des doublettes scientifiques ne comprenant pas de Mathématiques ex:  Physique-Chimie /-SVT  ou Physique -Chimie/Numérique et Sc Informatiques ....

Voie technologique

- Les séries du baccalauréat technologique sont maintenues: STL- ST2S - STI2D-STD2A-STHR et le  volant horaire à disposition du Chef d'établissement se définit par un calcul différent selon chacune d'elle.

- Le texte précise que l'accès aux séries technologiques y compris Hôtellerie Restauration (malgré l'existence d'une 2nde spécifique) est ouverte à tous les élèves de Seconde GT quels que soient les enseignements suivis en seconde. Elles sont  également accessibles aux élèves issus de seconde ou 1ère Professionnelle.

- En général, il n'est proposé que 3 spécialités en 1ère et deux en terminale ce qui limite le choix des élèves. Même si en STL, STI2D et STMG, les élèves auront un choix d'enseignement dit spécifique au sein d'une même spécialité. Enseignements spécifiques qui correspondent aux anciennes teintes données à ces baccalauréats

 Le baccalauréat 2021

Ses dispositions sont communes aux voies générale et technologiques (avec des variantes au niveau des coefficients). L'évaluation se divise en deux parties, des épreuves ponctuelles (60%) et un contrôle continu (40%)

Six épreuves ponctuelles 

  • Deux épreuves anticipées de Français qui se passeront en 1ère:
    un écrit de (4 heures ; coef 5) et un oral (20 minutes, coef 5) en 
  • Quatre épreuves en Terminale
    - Philosophie (4 heures, coef 8 en voie générale et chef 4 en voie technologique)
    - Un oral sur projet en lien avec une ou les deux spécialités choisies (contrairement aux anciens travaux personnels encadrés, il ne bénéficie pas d'horaires dédiés à sa préparation)
    (20 minutes, coef 10 en voie générale et coef 14 en voie technologique)
    - Spécialité 1 (de 1 à 4 heures coef 16)
    - Spécialité 2 (de 1 à 4 heures coef 16)  

Le contrôle continu

Le contrôle contenu compte pour 40% de la note finale et se compose :

  • Pour 10% de la moyenne des notes obtenues et renseignées sur le livret scolaire, au cours du cycle terminal. Elle concerne l’ensemble des enseignements avec égalité de coefficients.
  • Pour 30% d’épreuves dites communes (de type contrôle en cours de formation
    • Elles s'organisent en trois séries d'épreuves: deux séries d'épreuves en 1ère au cours du 2ème  et du 3ème trimestre et une au 3ème trimestre de terminale (après les épreuves ponctuelles du Bac)   
    • Elles concerneront les enseignements du "socle du culture commune": histoire-géographie ; langue vivante A ; langue vivante B ; enseignement scientifique (en voie Générale)/ Mathématiques (en voie technologique) ; éducation physique et sportive et l’enseignement de spécialité choisi par le candidat ne donnant pas lieu à une épreuve terminale. 
    • Les épreuves seront issues d’une banque nationale numérique de sujets sous l’autorité du Ministre chargé de l’Education Nationale.
    • L’organisation des épreuves et des corrections appartient à chaque établissement à partir d’une concertation interne. Elle peut se faire en inter établissements. Le principe de l’anonymat des copies doit être respecté pour la correction qui reste locale.
      Une commission académique procède à l’harmonisation des évaluations.
  • Les résultats sont communiqués aux élèves chaque année

Partagez cet article