Ma classe au cœur de la forêt

©NFS

 

En Lozère, l’école rurale Saint-Régis, à Saint-Alban-sur-Limagnole, teste depuis la rentrée 2020 l’école en extérieur.

 

La nature devient un support d’apprentissage et de jeu, d’exploration…

Les élèves en redemandent!

 

Gaëlle Trauchessec, directrice de l’école Saint-Régis, à Saint-Alban-sur-Limagnole, a proposé à ses enseignantes durant l’année 2020-2021 de faire parfois classe dehors. « Après avoir vu un reportage à la télévision sur les vertus de l’école en extérieur, je me suis documentée. J’en ai parlé aux enseignantes, toutes étaient partantes. On a lu, commandé des manuels pour intégrer cette pédagogie et on a fait une première séance pour toutes les classes en octobre, qui a été un vrai succès », explique-t-elle.

Répartis par groupe classe, les élèves (de la petite section au CM2), tournent sur différents ateliers : séance de mathématiques où ils s’aident de pommes de pin pour compter, temps de jeu libre où ils construisent des cabanes, s’enfoncent dans la forêt, fouillent la terre…, atelier de découverte de la mare avec une guide nature…

Cette « pédagogie par la nature », qui s’est développée en Norvège et au Danemark, dans les années 1990, présente de nombreux bénéfices pour les élèves : être en extérieur les amène à solliciter tous leurs sens, à augmenter leur concentration, mais aussi à renforcer leur intelligence kinesthésique (le rapport au corps, au mouvement). La créativité et la solidarité entre les élèves se développent ainsi que le sens et le plaisir de l’effort physique, un point important pour leur santé.

Retrouvez l'intégralité du reportage, photos et textes de Noémie Fossey-sergent,
sur la classe en plein air de Saint-Régis,
dans le dernier numéro du magazine
Enseignement catholique Actualités,

ECA 403.

 

Partagez cet article

X