Précisions sur le protocole sanitaire
(20/11)

Le reconfinement entré en vigueur le 29 octobre maintient les écoles collèges et lycées -CPGE et BTS inclus- ouverts mais renforce le protocole sanitaire communiqué ci-contre et commenté dans la note 8 du Sgec.

Le principe premier reste l'accueil de tous les élèves.

L'obligation du port du masque est étendue aux élèves du primaire et le brassage entre élèves est limité, notamment à la cantine.

Les procédures de désinfection et de ventilation des locaux sont aussi intensifiées.

La conduite à tenir face à un cas de Covid avéré reste inchangée avec un seuil de fermeture de classe établi à partir de 3 cas dans une même classe.

Le protocole ménage aussi la possibilité d'organiser un enseignement à distance lorsque la situation sanitaire locale le justifie ou que les règles du protocole ne peuvent être respectées du fait de la taille ou de l'organisation d'une structure.

Davantage de souplesse (hybridation de distanciel et de présentiel) prévaut dans les lycées, en raison du brassage accru des élèves et de leur âge.

Une circulaire du 16 novembre a précisé les conditions de travail pour les personnels appartenant aux catégories vulnérables face à la Covid (note 11 du SGEC et précisions dans les accordéons ci-dessous)

 

 

 

Conditions de travail pour les personnes vulnérables
(ci-contre)

(décret du 10 novembre/ circulaire du 16 novembre)

Le protocole sanitaire renforcé publié ce jour par le Ministère de l'Education Nationale reconduit l’ensemble des mesures en vigueur depuis la rentrée de septembre et renforce certaines d’entre elles.
Ce protocole peut être modifié par les autorités préfectorales, selon la situation locale. Dans ce cas, les instructions locales se substituent et/ou s’ajoutent alors au présent protocole.

Le principe premier est toujours celui d’un accueil de tous les élèves, à tous les niveaux et sur l’ensemble du temps scolaire

L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Les accompagnateurs doivent porter un masque et respecter une distanciation physique d’au moins un mètre.

Des ajustements exceptionnels de l'organisation du baccalauréat ont été annoncés le 5 novembre par Jean-Michel Blanquer qui a aussi encouragé à faciliter l'enseignement distanciel en lycée pour des raisons sanitaire (avec maintien de 50% au moins de présentiel) :

  • annulation des évaluations communes de première et terminale
  • report de la certification numérique Pix
  • Maintien des épreuves des enseignements de spécialité , du 15 au 17 mars, avec un choix de sujet et une session de remplacement avancée à juin

Précisions du 20/11

Les principales mesures du protocole

Partagez cet article