Retour à la continuité pédagogique

Face à la montée épidémique, l'accueil des élèves en établissement scolaire est suspendu sur tout le territoire à partir du mardi 6 avril, sauf pour les enfants des personnels prioritaires.

Après une semaine de continuité pédagogique, les vacances scolaires "confinées" auront lieu, pour toutes les zones, du 10 au 26 avril.

À leur issue, les élèves du primaire pourront retrouver le chemin de l'école. Ceux du secondaire effectueront une deuxième semaine de travail à la maison avant leur retour en établissement prévu le 3 mai.

Suite au reconfinement général du 3 avril 2020 (note 23 et 24)

Suite aux reconfinements partiels du 20 mars 2021 (note 21)

Suite au reconfinement de 19 départements, vous trouverez ici, au fur et à mesure des précisions ministérielles, l'impact de ces mesures en milieu scolaire sachant que pour l'heure, les écoles et collèges restent ouverts  et les lycées passent en demi-jauge.

Le 26 mars, le ministre Jean-Michel blanquer annonce en conférence de presse qu'en territoires reconfinés, les classes seront fermées pour sept jours à partir d'un cas Covid constaté au lieu de trois précédemment (note 22)

Dans les collèges des départements confines, lorsque la configuration des locaux, et notamment des espaces de restauration, ne permet pas de respecter strictement le protocole sanitaire, une organisation hybride peut être mise en place au cas par cas et après accord des autorités académiques, comme c'est déjà le cas partout en France pour les lycées qui passent eux de manière obligatoire en demi-jauge dans les territoires reconfinés (note 22).

Le ministère de l'Education nationale a publié, en date du 1er février 2021, un Protocole sanitaire renforcé (note n° 16 du Sgec) qui a été depuis régulièrement réactualisé par modifications apportées via la foire aux questions ministérielles. Ces mesures restent en vigueur sur l'ensemble des territoires non confinés.

Les dernières modifications en date  impactent la tenue des réunions en établissement et les mesures à prendre en cas de contamination, instaurant une procédure différenciée selon qu'il s'agit du virus classique ou d'un nouveau variant. Elles ont été réactualisées deux fois début mars 2021 (note 19 du Sgec), notamment pour autoriser la tenue en présentiel des conseils de discipline et pour augmenter les délais d'éviction en cas de contamination (de 7 à 10 jours). Les procédures à tenir en cas de contamination évoluent régulièrement, avec une révision au 10 mars 2021.

Les changements à la foire aux questions depuis début février

Nouveau protocole du 1er février 2021

Les mesures en vigueur depuis la mi-janvier 2021

 

Suspension des portes ouvertes

Le Ministère de l'Education Nationale vient de modifier la Foire aux Questions publiée sur son site notifiant la suspension des opérations Portes Ouvertes dans les établissements.

Les journées portes ouvertes, même organisées selon un système de prise de rendez-vous, conduisent à un brassage important de personnes et posent la question du respect de la distanciation physique. Compte tenu de l’apparition de nouveaux variants du SARS-CoV-2, elles sont, à ce stade, suspendues. Une organisation sous forme de visite virtuelle et de visio/audio conférence est à privilégier.

 

Pour organiser vos portes ouvertes à distance, plus d'infos, ici

Les évolutions du protocole sanitaire depuis la rentrée 2020

Le reconfinement entré en vigueur le 29 octobre maintient les écoles collèges et lycées -CPGE et BTS inclus- ouverts mais renforce le protocole sanitaire communiqué ci-contre et commenté dans la note 8 du Sgec. Mi-décembre, la note 12 apporte des précisions sur le cadre juridique du port du masque (et un document opposable en cas de contestation) ainsi que sur les campagnes de dépistage antigéniques pour lesquelles des cas de démarchages abusifs ont été constatés. La note 13 indique que les absences d'élèves des 17 et 18 décembre prochains visant à sécuriser le déconfinement familial de Noël doivent être tolérées.

 

A noter que le protocole peut être modifié par les autorités préfectorales, selon la situation locale. Dans ce cas, les instructions locales se substituent et/ou s’ajoutent alors au présent protocole. Il ménage aussi la possibilité d'organiser un enseignement à distance lorsque la situation sanitaire locale le justifie ou que les règles du protocole ne peuvent être respectées du fait de la taille ou de l'organisation d'une structure.

 

Le principe premier est toujours celui d’un accueil de tous les élèves, à tous les niveaux et sur l’ensemble du temps scolaire

L'obligation du port du masque est étendue aux élèves du primaire et le brassage entre élèves est limité, notamment à la cantine.
Les procédures de désinfection et de ventilation des locaux sont aussi intensifiées.
La conduite à tenir face à un cas de Covid avéré reste inchangée avec un seuil de fermeture de classe établi à partir de 3 cas dans une même classe.

L’accès des accompagnateurs aux bâtiments scolaires doit se limiter au strict nécessaire et se faire après nettoyage et désinfection des mains. Les accompagnateurs doivent porter un masque et respecter une distanciation physique d’au moins un mètre.

 

Des ajustements exceptionnels de l'organisation du baccalauréat ont été annoncés le 5 novembre par Jean-Michel Blanquer qui a aussi encouragé à faciliter l'enseignement distanciel en lycée pour des raisons sanitaire (avec maintien de 50% au moins de présentiel) :

  • annulation des évaluations communes de première et terminale
  • report de la certification numérique Pix
  • Maintien des épreuves des enseignements de spécialité , du 15 au 17 mars, avec un choix de sujet et une session de remplacement avancée à juin

Une circulaire du 16 novembre a précisé les conditions de travail pour les personnels appartenant aux catégories vulnérables face à la Covid

 

Retrouvez le détail des points abordés
dans les notes ci-contre
et dans les accordéons ci-dessous.

Précisions du 15/12

 

Conditions de travail pour les personnes vulnérables
(ci-dessous)

(décret du 10 novembre/ circulaire du 16 novembre)

Précisions du 20/11

Les principales mesures du protocole en vigueur depuis novembre

Partagez cet article