Allègement du protocole (au 05/04) - Enseignement Catholique

Allègement du protocole (au 05/04)

A partir du 14 mars 2022, le protocole sanitaire est considérablement allégé dans les écoles avec passage en niveau généralisé signant la fin de l'obligatoin du port du masque et de la limitation des brassages ainsi que la normalisation des activités sportives.

Le 5 avril, c'est l'obligation d'isolement des cas contacts non vaccinés qui tombe. Désormais, une seule règle de gestion des cas contacts à risque prévaut avec autotest à J2, quel que soit le statut vaccinal.

 

Remarques :

1)  S’agissant de la limitation du brassage, il est recommandé, dans un premier temps et dans la mesure du possible, de limiter les brassages trop importants entre groupe-classe et niveaux notamment pendant les temps de recréation et de restauration.

2)  Le port du masque est autorisé pour les enseignants, personnels et élèves qui le souhaitent.

3)  Le port du masque reste obligatoire dans les transports publics et scolaires.

Protocoles en cas de contamination  (05/04)

GESTION D’UNE PERSONNE PRESENTANT DES SYMPTÔMES EVOCATEURS DU VIRUS

Dans les situations où un élève ou un personnel présente des symptômes évocateurs d’une infection à la Covid-19 à l’école, la conduite à tenir est la suivante :

  • Isolement immédiat, dans une pièce de l’école, avec port d’un masque chirurgical (à défaut, un masque grand public filtration ≥ 90%) sauf pour les élèves en école maternelle, de la personne symptomatique dans l’attente de la prise en charge médicale ;
  • Information de l’élève et ses représentants légaux des démarches à entreprendre (consultation du médecin traitant ou de la plateforme de l’Assurance maladie) par le chef d’établissement, si nécessaire avec l’aide des personnels de santé ou sociaux de l’Education nationale ;
  • Suspension de l’accueil en présentiel ;
  • Délocalisation temporaire (dans la mesure du possible) du lieu de classe avant nettoyage et désinfection de ce dernier ;
  • Nettoyage et désinfection des lieux de vie concernés puis aération et ventilation renforcées.

GESTION DES CAS CONFIRMES

Il appartient aux responsables légaux d’informer le chef d’établissement qu’un élève est un cas confirmé.

L’isolement du cas confirmé est ainsi défini :

  • Pour les élèves de moins de 12 ans et élèves de plus de 12 ans
    et enseignants et personnels bénéficiant d’un statut vaccinal complet=> Isolement de 7 jours.
    Il peut prendre fin au terme de 5 jours si un test antigénique ou PCR est réalisé et que son résultat est négatif

 

  • Pour les élèves de plus de 12 ans et personnels non vaccinés ou ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet=> Isolement de 10 jours.Il peut prendre fin au terme de 7 jours si un test antigénique ou PCR est réalisé et que son résultat est négatif

 

Si la personne contaminée a toujours de la fièvre au 5e jour, ou au 7e jour ou au 10e jour, ce délai est prolongé jusqu’à 48h après la disparition de celle-ci.

GESTION DES ÉLÈVES CAS CONTACTS A RISQUE EN 1er DEGRÉ

Il appartient au directeur d’école de prévenir les responsables légaux des élèves concernés qu’à la suite de la détection d’un cas confirmé, leur enfant est identifié comme cas contact.

Tous les élèves de la classe sont considérés comme contacts à risque, sans distinction entre les élèves ayant ou non porté le masque. Dans la mesure du possible, les contacts à risque sont recherchés en dehors de la classe (par exemple les élèves d’une autre classe déjeunant à la même table que le cas confirmé).

(Cf. ANNEXE 1 : Modèle de note d’information des parents d’élèves du premier degré).

Les élèves de la classe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors de la classe) poursuivent les apprentissages en présentiel sous réserve de réaliser un autotest ou un test antigénique à J+2 après le dernier contact avec le cas contaminé ou après avoir reçu l’information.

Le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé pour toutes les personnes considérées comme cas contacts à risque.

Sur présentation du courrier d’information remis par l’école (Cf ANNEXE 1) les représentants légaux de l’élève se verront remettre gratuitement l’autotest en pharmacie.

Si un autotest est positif, le résultat devra être confirmé par un test antigénique ou PCR (l’élève ne devra pas se rendre à l’école dans l’attente du résultat). Si le résultat positif est confirmé, l’élève devient un cas confirmé

UNE REGLE UNIQUE POUR ÉLÈVES CAS CONTACTS A RISQUE EN 2d DEGRÉ

 

1. GESTION DES ELEVES CAS CONTACTS A RISQUE EN SECOND DEGRE AGES DE PLUS DE 12 ANS ET NE PRESENTANT PAS UN SCHEMA VACCINAL COMPLET

Les cas contacts de 12 ans et plus ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet ne sont plus tenus de s’isoler, conformément aux recommandations des autorités sanitaires et en cohérence avec la doctrine en population générale. Ils réalisent un autotest à J2 ou au moment de l’information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact.

En collège ou en lycée il demeure donc désormais une seule règle de gestion des cas contacts à risque, sans distinction des élèves liée à leur situation vaccinale.

Il appartient à l’établissement de prévenir les responsables légaux des élèves que leur enfant est identifié cas contact à risque. (Cf. ANNEXE 2 : Modèle de note d’information des parents d’élèves du second degré).

Tous les élèves ayant partagé, durant la période considérée, une classe avec le cas confirmé (classe de tronc commun, groupes de spécialités, options, langues...) sont considérés comme contacts à risque, sans distinction entre les élèves ayant ou non porté le masque. Dans la mesure du possible, il est demandé au cas confirmé de lister les élèves des autres classes avec qui il a eu un contact rapproché (déjeuner à la même table ou activité au CDI par exemple).

Les élèves identifiés comme contacts à risque poursuivent les apprentissages en présentiel sous réserve de réaliser un autotest ou un test antigénique à J+2 après le dernier contact avec le cas contaminé, ou après avoir reçu l’information.

Sur présentation du courrier d’information remis par l’établissement (Cf. ANNEXE 2 de la note 20) les représentants légaux de l’élève se verront remettre gratuitement l’autotest en pharmacie.

Si un autotest est positif, le résultat devra être confirmé par un test antigénique ou PCR (l’élève ne devra pas se rendre à l’école dans l’attente du résultat). Si le résultat positif est confirmé, l’élève devient un cas confirmé.

Le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé pour toutes les personnes considérées comme cas contacts à risque.

GESTION DES ENSEIGNANTS ET PERSONNELS CAS CONTACT A RISQUES

Les personnels cas contacts ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet ne sont plus tenus de s’isoler, conformément aux recommandations des autorités sanitaires et en cohérence avec la doctrine en population générale. Ils réalisent un autotest à J2 ou au moment de l’information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact.

Les règles de gestion des personnels cas contacts à risque, sont donc désormais les suivantes :

  • Les personnels cas contacts réalisent un test antigénique à J+2 après le dernier contact avec le cas contaminé ou après avoir reçu l’information. Ce test peut être retiré en pharmacie gratuitement sur présentation du courrier remis par l’école ou l’établissement.
  • S’agissant des personnels ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois, ils n’ont pas à s’isoler ni à réaliser un dépistage.

Le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé pour toutes les personnes considérées comme cas contacts à risque.

 

La mesure gouvernementale permettant aux personnels des établissements scolaires de bénéficier de deux autotests gratuits par semaine est prolongée jusqu’au 31 mai 2022.

Cette mesure concerne tous les personnels de droit privé et les agents publics exerçant dans nos établissements en contact avec les élèves.

Cf. Annexe : attestation à remettre aux personnels qui souhaitent bénéficier de cette mesure.

GESTION DES CAS CONTACTS EN RAISON D’UN CAS CONFIRME AU SEIN DE SA FAMILLE

Si l’élève est cas contact d’un cas confirmé au sein de sa sphère familiale, seul un test (autotest ou test antigénique) est à réaliser 2 jours (J2) après le dernier contact avec le cas confirmé (sans isolement entre J0 et J2) ou au moment de l’information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact.

 

GESTION DES CONTAMINATIONS SUCCESSIVES MULTIPLES
(1er et 2nd degré)

Lorsqu’un élève se déclare positif (par exemple suite à un autotest réalisé à J2), le cycle de dépistage ne redémarre que si ce nouveau cas confirmé a eu des contacts avec les autres élèves après un délai de 7 jours suite à l’identification du premier cas.

Le schéma de fonctionnement des dépistages successifs est donc le suivant :

J0 : information de la survenue d’un cas confirmé ;
J2 : réalisation de l’autotest ;
A compter de J7 : si un nouveau cas positif apparaît, un nouveau cycle de dépistage doit être mis en œuvre.

Partagez cet article

X