Pour des conseils de classe renouvelés

Alors que la période des premiers conseils de classe de l’année va s’ouvrir, force est de constater que la réforme du lycée implique une évolution profonde de ces points d’étape et du rôle qu’y jouent les professeurs principaux.
Un Webinaire animé par Benoit Skouratko du Pôle Lycée du département Éducation explique pourquoi et comment renouveler l’exercice.

,Un enseignant dont les élèves suivent une douzaine de spécialités différentes devra-t-il assister à 12 conseils de classe ? Les assemblées rendant leur avis sur le début d’année des élèves seront-elles pléthoriques jusqu’à une trentaine de personnes ? Comment préparer et organiser ces points d’étape dans le nouveau lycée, où la modularité et l’éclatement du traditionnel groupe classe obligent à revisiter les fonctionnements habituels.

Un mal pour un bien affirme en substance Benoit Skouratko qui a tenu le 4 novembre, un Webinaire sur le sujet : « Chronophage, ennuyeux, usine à gaz, peu productif… » citant une étude menée par Magalie Gréau de l’Ifucome, il a débuté son propos en pointant  l’essoufflement des conseils de classe dans leur forme traditionnelle. « Malgré les marges de libertés offertes dans les textes, notamment celui de 2009 qui a ouvert les possibles en termes d’animation et de prise en compte des compétences transversales ou extrascolaires, le conseil de classe reste un espace figé, trop souvent réduit à l’analyse des résultats, plutôt qu’un lieu de réflexion collégiale sur l’accompagnement du parcours des élèves ».

 

Une marge de liberté à habiter

Dans ce contexte, la réforme donne l’opportunité de redonner du sens et du souffle à ces instances. Exposant des pistes envisagées et des expérimentations déjà engagées, Benoit Skouratko a insisté sur le fait qu’il n’existait pas de mode d’emploi clef en main : « Les équipes sont invitées à redéfinir ensemble les objectifs et les priorités de cette instances qui vont varier en fonction du contexte, de l’histoire de l’établissement et du public qu’il accueille. Il y a une véritable marge de liberté à habiter ! »

Le replay du Webinaire du 4 novembre 2019
à visionner ci-dessous

Au cœur des changements en cours : le rôle du professeur principal qui jusqu’alors semblait bien seul pour porter l’organisation du conseil de classe : « Ils assurent désormais cette fonction en binôme et jouent davantage le rôle de référent. Ils n’ont pas forcément les élèves en classe, ce qui les aide à s'inscrire dans la durée d'un cycle et à raisonner de manière plus transversale...»

Parmi les axes d’évolutions structurants : la collégialité d’un pilotage qui gagne à mieux associer la vie scolaire et à inventer de nouvelles modalités pour préparer ces conseils.

Sur le plan méthodologique, il semble logique de scinder le conseil en plusieurs rencontres ciblant des objectifs différents et n’ayant pas la même périodicité : « On peut imaginer des conseils de tronc commun qui restent trimestriels et des conseils dédiés aux spécialités qui se tiennent plus tard dans l’année et même un conseil inaugural qui traiterait principalement surtout de vie scolaire de cohésion des groupes et de fluidité du nouveau fonctionnement », détaille Benoit Skouratko.

Il insiste aussi sur une autre constante : la place des parents et des élèves délégués doit nécessairement aussi être repensée, tout comme l’articulation du conseil de classe aux autres instances de l’établissement : conseil pédagogique, conseil d’élèves… Pour une révolution en profondeur !

« Le conseil de classe » - Sitographie-Bibliographie

 

 

 

 

Le programme des Webinaires à venir

... À commencer par celui dédié à la maternelle, mardi 12 novembre.

 

 

 

  • Antoine LEON, Pierre ROCHE, Histoire de l’enseignement en France, Que sais-je, 2018 OCDE, Le futur de l’Education, 2018

 

  • Jean-Yves MAS, Documents pour l’enseignement économique et social, n° 111, mars 1998, « Le conseil de classe : un rite méritocratique »

 

  • Patrick BOUMARD, Le conseil de classe, institution et citoyenneté, PUF, 1997

 

  • Roberto ESPOSITO, article Le Monde, 19/12/2000

 

  • François MARCHAND, Evaluation des élèves et conseil de classe, Desclée-De Browner, 1996

 

  • Jean DELANNOYE, Petit dictionnaire portatif de pédagogie pratique, Cahiers pédagogiques, n°39, décembre 1962

 

  • François BALUTEAU, Le conseil de classe, institution et citoyenneté, PUF, 1997, « La justice sur fond de tensions et d’incertitudes ».

 

  • Alexandre LHOTELLIER, Tenir conseil, délibérer pour agir, ED. Seli Arslan, 2001.

 

  • Guy LAVRILLEUX, « L’informatisation des notes, évaluer autrement ? », Revue Cari Info, n° 76, Académie de Nantes.

 

  • Françoise LANTHEAUME, « Tensions, ajustements, crise dans le travail enseignant : un métier en redéfinition », Pensée plurielle, vol.18, n°2, 2008

 

  • Sources des images du Diaporama : Fabrice ERRE, Une année au lycée, Le Monde.

Partagez cet article

X