Parcoursup entre dans la phase d’admission

Pour aider les établissements à entrer dans la phase d'admission de Parcoursup dans le contexte particulier de confinement actuel, la gouvernance de Parcoursup a proposé une série de séances de questions/réponses instructives pour les établissements proposant des formations supérieures du réseau RenaSup.

La remontée des classement Parcoursup est en cours et la phase d’admission se prépare. Afin de permettre aux responsables de formation d'avancer dans leur travail de paramétrage et de poser des questions sur cette phase et les documents mis à disposition, les instances ministérielles de pilotage de Parcousup proposent une séance de question réponse.

Elle complétera l’ensemble des tutoriels vidéos et des documents de cadrages mis en ligne sur la plateforme cette semaine : (pilotage des données d'appel dans la phase d'admission de Parcoursup / Sécurisation des remontées de classements et du processus d'admission Parcoursup )

Cette séance s'adresse à ceux tous ceux qui ont suivi le Webinaire du 27 avril comme à ceux qui n'ont pas pu y assister.

  • S'il vous avez manqué le Webinaire Parcoursup, faites connaître votre souhait de voir  organisé un webinaire spécifique.

 

 

Pour tenir compte des préconisations du Comité Scientifique sur la mise en oeuvre des quotas au sein des formations bénéficiant de fonds publics, de la volonté de l'enseignement catholique de participer à l'effort d'ouverture sociale des formations supérieures, du souhait de nombreux établissements ayant des BTS de pouvoir organiser des entretiens (en contexte normal...), une convention a été signée en décembre entre RenaSup et la DGESIP. Elle a été diffusée via La Lettre RenaSup du 18 décembre accessible ici.

Elle prévoit la mise en oeuvre de quotas de boursiers pour toutes les formations et de Bac Pros en BTS uniquement. Afin d'éviter une fixation exogène des quotas qui pourrait bloquer des places alors qu'il n'y a pas de candidats, les quotas sont calculés sur la base de  la part de boursiers d'une part et des Baccalauréats  Professionnels d'autre part,  parmi les candidatures confirmées.

Les quotas de boursiers

L'établissement n'a pas besoin d'intervenir. Il effectue son classement pédagogique sur la base des dossiers. L'algorithme du portail fait de lui-même remonter les boursiers parmi les classés jusqu'à atteindre le quota parmi les candidats appelés.

Si les boursiers classés gagnent des places par rapport au classement de l'établissement, un candidat qui n'a pas été classé car considéré comme ne correspondant pas aux critères liés aux attendus ne remontera pas, même s'il n'y a pas assez de boursiers classés  pour atteindre le quota. Donc l'algorithme n'imposera jamais à l'établissement un candidat qui ne lui paraît pas adapté à la formation.

Les quotas de Bac Professionnels

Un quota dit "calculé" sur la base de la part des bac Pro dans les candidatures vous est proposé par le CSAIO/DRAIO. Il vous est possible d'en demander une modification auprès de ce dernier si vous pouvez justifier d'une situation particulière, notamment pour certains BTS aux exigences spécifiques et pour lequel le taux fixé par le Recteur pour les établissements publics est inférieur à votre taux calculé.
Une fois le quota retenu, le portail crée deux groupes, le premier  pour les Bacs Pros, le second  pour les autres Bacs. Vous effectuerez donc deux classements indépendants. Le quota est un minimum, vous pouvez bien entendu ouvrir ce compartiment à plus de Bacs Pros si vous le souhaitez.
Seuls les Bacs Pros classés seront pris en compte. Rien ne vous oblige à classer un candidat ne correspondant pas aux attendus.
Si un des compartiments ne se remplit pas faute d'acceptation de vos propositions par les candidats alors qu'existent des candidats en attente sur l'autre compartiment,  un transfert de places pourra être opéré sur demande auprès du CSAIO/DRAIO.
A noter que dans certains cas le portail fait apparaître trois groupes: Bac Pro/Bac Techno/ Bac Généraux. Il n'y a pas de quotas de Bacs  Technos et si vous le souhaitez , vous pouvez supprimer de vous-même le groupe Bac technos. Ils seront interclassés avec les Bacs Généraux.
Le cas des Bacs Pros avec Avis Favorable. Dans quelques académies l'enseignement catholique a signé un accord d'association à l'expérimentation Priorité aux Bacs Pros avec Avis Favorable. Dans ce cas ces derniers doivent être classés devant les Bacs Pros sans avis favorable même si vous estimez qu'ils sont moins bons. Dans la limite des places réservées aux bac Pros.
S'il n'existe pas un tel accord, vous n'avez aucune obligation et un Bac Pro ne sera pas forcément classé devant un Bac Pro sans avis.
En cas de doute, demandez à votre Président RenaSup territorial ou à votre Directeur Diocésain si un tel acccord a été signé pour votre académie.

L'appel par bloc

Si l'expérience antérieure prouve que votre dernier intégré dépasse le 100ème rang, vous avez peut-être intérêt à utiliser cette fonctionnalité
Cela permet d'accélérer le remplissage de votre division et envoyer une proposition dès le départ à des jeunes qui sans cela étant été mis en attente pourraient accepter définitivement une autre formation, vous obligeant à descendre finalement plus bas das vos classements au tour suivant.
Ce n'est pas automatique, il faut formuler la demande sur le portail au  Service de Toulouse qui au regard de votre historique et de la capacité d'accueil de votre division  vous y autorisera ou non. Il s'agit d'éviter de reproduire le dysfonctionnement de l'an dernier causé par des formations qui avaient confondu dernier rang d'appel et dernier classé...

L'accueil des étudiants résidant hors Schengen à la rentrée prochaine

Au regard de la situation sanitaire, il semble fort probable que les étudiants résidant hors de l’espace Schengen n’auront pas la possibilité de rejoindre la France pour la  rentrée académique de  début septembre prochain. Il est d’ailleurs impossible de dire à quel moment, ils pourront le faire. Toussaint ? Décembre ? janvier ?
Si cela ne peut être un critère de classement des dossiers sur Parcoursup, nous ne pouvons pas faire des promesses d’accueil que nous ne pourrions finalement pas tenir.
Il convient donc d’engager une réflexion sur les modalités de préparation d’un accueil physique différé. Mise en place de dispositifs distanciels mutualisés entre établissements, spécifiques à chaque établissement, articulation des deux modalités.
Une enquête sur l'état de situation accessible ici  et à retourner à v-borocco@enseignement-catholique.fr a été envoyée aux établissement

Partagez cet article