Les programmes de maternelle, symbole du changement - Enseignement Catholique

Les programmes de maternelle, symbole du changement

Rentrés en vigueur à la rentrée 2015, les nouveaux programmes de maternelle font la part belle aux jeux, à l’expérience, aux interactions et à l’apprentissage de la coopération. Ils préfigurent l’esprit des nouveaux programmes de la refondation, attachés à l’épanouissement de la personne dans l’élève.

maternelle

Occultés par la polémique sur la réforme du collège, les nouveaux programmes de la maternelle illustrent pourtant l’esprit de la refondation, à savoir celui « d’une école qui s’adapte aux jeunes enfants, organise les modalités spécifiques d’apprentissage et leur permet d’apprendre et de vivre ensemble ». La circulaire de rentrée leur rend hommage : ils confirment la vocation de prévention des difficultés scolaires et des inégalités de ce « cycle unique et fondamental, centré sur le développement affectif, social, sensoriel, moteur et cognitif ». La maternelle est d’ailleurs présentée comme le lieu idéal d’une réflexion sur l’évaluation qui passe par l’observation et se préoccupe de sa restitution aux familles. Autre marque de reconnaissance du caractère novateur de programmes qui conjuguent propositions didactiques ambitieuses et souci du développement de l’enfant.

L’avis de Marie-Odile Plançon, du Pôle Education du Sgec 

Ces programmes font la part belle au jeu, aux arts, au corps et au vécu. Ils s’attachent au cheminement de la pensée plus qu’aux productions finales et privilégient la mise en situation problème aux fiches d’exercice. Ils valorisent les interactions, au service de la communication et d’un apprentissage précoce de la coopération en s’intéressant à la diversité des élèves.

Partagez cet article

X