Enseigner la science politique et morale - Enseignement Catholique

Enseigner la science politique et morale

« Quelle science politique et morale pour le XXIe siècle ? Pour quel enseignement ? » À partir de la rentrée prochaine, cette proposition co-construite par l'Enseignement catholique et le Collège des Bernardins, proposera, sur deux ans, un cycle de vingt séminaires, deux journées d'étude et un colloque.

Il s'agit de contribuer à dessiner les nouveaux contours d’une « science » morale et politique et surtout à aider les enseignants et les éducateurs à accompagner dans sa formation intégrale la jeunesse « au pied agile », au service de tous.

L’originalité de cette recherche-formation consiste à s’appuyer sur l’égale contribution de tous les participants : qu’ils soient intervenants, auditeurs ou les deux alternativement.


Ce cycle de recherche-formation innovant s’adresse aux cadres de l’Enseignement catholique : chefs d’établissement, responsables de la tutelle de la formation, formateurs, et naturellement à des enseignants, principalement en histoire et en philosophie, mais aussi dans d’autres disciplines concernées par les questions politiques et éthiques, ainsi qu’à des personnes extérieures à l’Enseignement catholique, intéressées par les questions éducatives.

Pour rejoindre le cycle

Les inscriptions sont prolongées jusqu'au 21 juin 2022.

Pour ce faire, il convient de se manifester par une simple lettre de motivation, à l’une des adresses suivantes :

odile.verluca@collegedesbernardins.fr

c-verbeken@enseignement-catholique.fr

Le cycle de recherche-formation est gratuit sans prise en charge de frais annexes.

Dans la foulée du Synode sur la jeunesse, le pape François (Christus vivit) a invité les jeunes à « persévérer sur le chemin des rêves », à ne pas regarder la vie « à partir d’un balcon », à bondir vers le monde avec « leur pied agile ».

Sous une forme différente par rapport aux générations passées, leur engagement social et politique est un trait spécifique des jeunes d’aujourd’hui : leur désir profond d’apporter quelque chose à la « maison commune » et leur rêve de fraternité résonnent en eux et leur donnent un sens réel de la « responsabilité » (politique, économique, sociale, environnementale) : « Qu’as-tu fait de la Création ? », « Qu’as-tu fait de ton frère ? »

Il importe donc que nous soyons en mesure de leur proposer une science et une sagesse où le respect de tout être humain, la recherche du bien commun et de l’amitié sociale, la « charité politique » suscitent et éclairent leur liberté, pour cheminer à leur manière dans une vie belle et bonne, sous le regard de Dieu. Ils ont droit à ce savoir et à cette formation humaine et humanisante, et nous la leur devons !

D’un côté, il y a le développement du subjectivisme et du relativisme qui fait que chacun a tendance à se prendre comme seule référence et à considérer que ce qu’il pense a le caractère de la vérité... De l’autre, on ne peut nier les difficultés de l’Église à rendre raison de ses positions doctrinales et éthiques au sein de la société contemporaine. Il y a donc un grand besoin d’écoute et de dialogue, d’une approche critique loyale et fraternelle, et, à terme, d’une proposition renouvelée de la science politique et morale.

Par l'École catholique, l'Église apporte une contribution originale en faveur de la formation intégrale de l'homme ; elle y exerce, sous une forme éducative, sa responsabilité de « servir au dialogue entre l’Église et la communauté des hommes, à l’avantage de l’une et de l’autre (Vat. II, G.E., n°8) ». Un tel dialogue « concourt à la recherche d’une synthèse entre raison, culture et foi, à la connaissance et au partage des traditions et des héritages, à la proposition d’une vision chrétienne de l’homme et d’une éthique de la culture (Statut de l’Enseignement catholique en France, art. 11)». Ce dialogue est au cœur même du projet du Collège des Bernardins, puisque sa mission est de favoriser la rencontre entre la Sagesse chrétienne et les grands enjeux du monde contemporain.

Voilà pourquoi l’Enseignement catholique et le Collège des Bernardins ont conçu ensemble un projet de recherche-formation : « Quelle science politique et morale pour le XXIe siècle ? Pour quel enseignement ? »

Ils espèrent ainsi contribuer à dessiner, avec l’héritage de l’Enseignement social de l’Église, les nouveaux contours d’une « science » (savoir et sagesse) morale et politique et surtout aider les enseignants et les éducateurs à accompagner dans sa formation intégrale la jeunesse « au pied agile », au service de tous.

- Vingt séminaires de 2h30

de sept. 2022 à juin 2024,
les mercredis de 18h30 à 21h.
Au choix: en présentiel au Collège des Bernardins ou en distanciel.

Les 21 sept. 2021, 19 oct. 2022, 16 nov. 2022, 14 déc. 2022, 18 jan. 2023, 15 fév. 2023, 15 mars 2023, 12 avril 2023, 10 mai 2023, 21 juin 2023, 20 sept. 2023, 18 oct. 2023, 15 nov. 2023, 13 déc. 2023, 17 jan. 2023, 18 oct. 2023, 15 nov. 2023, 13 déc. 2023, 17 jan. 2024, 21 fév. 2024, 20 mars 2024, 15 avril 2024, 15 mai 2024, 19 juin 2024

- Deux sessions d'une journée

les 8 juillet 2023 et 6 juillet 2024

- Un colloque

le 12 octobre 2024

 

Programme détaillé et intervenants pressentis, à télécharger au format PDF ici

Partager le programme :

Pour rejoindre le cycle (gratuit, sans prise en charge de frais annexes)

Adresser une simple lettre de motivation, avant le 6 juin 2022 à l’une des adresses suivantes :

odile.verluca@collegedesbernardins.fr

c-verbeken@enseignement-catholique.fr

Partagez cet article

X