Première enquête sur la réforme dans les lycées catholiques - Enseignement Catholique

Première enquête sur la réforme dans les lycées catholiques

Comment pousser la réforme du lycée de 2010 au bout de ses ambitions ? C’est la question qu’ouvre une enquête inédite réalisée par le pôle lycée du Département Éducation du Sgec.

enquete-sgec-enseignement-catholique

Parcours modulaires, filières moins cloisonnées et choix d’enseignements à la carte. Comment la réforme du lycée de 2010 se vit-elle dans l’enseignement catholique ? A partir d’une enquête menée d’avril à juin 2014, auprès d’une centaine d’établissements, le Pôle lycée du département Education du SGEC dresse le bilan d’une dynamique prometteuse mais en passe de s’essouffler. « Déstabilisante parce qu’elle engageait des modifications structurelles, et impactait les postures professionnelles, la réforme, lancée en même temps que le débat sur la bi-disciplinarité des enseignants n’a pourtant pas fait l’objet de rejet. En cohérence avec le projet de l’enseignement catholique, elle répond en effet bien au besoin de mieux prendre en compte l’hétérogénéité croissante des élèves », analyse Benoît Skouratko, responsable du Pôle lycée. Mais, « si les curseurs ont bougé, des résistances presqu’inconscientes aboutissent aujourd’hui à certaines formes de repli sur la dimension transmissive de l’enseignement. »

Symbole de la réforme, l’accompagnement personnalisé tout à la fois plébiscité et critiqué révèle par exemple la difficulté des enseignants à investir une posture d’accompagnement. De même, globalement délaissées, les passerelles ont parfois donné lieu à de riches initiatives inter-établissements et servi d’alternatives au redoublement. Enfin si certains enseignements d’exploration favorisent la pédagogie de projet, d’autres sont inclus dans l’emploi du temps comme des matières et d’ailleurs notés. Démocratie lycéenne, orientation, contenus et programmes, bac pro en 3 ans… le bilan passe en revue les grands domaines de la réforme et propose des pistes pour étendre l’évolution manifeste des classes de seconde aux niveaux supérieurs malgré l’effet sclérosant des examens.

bilan-reforme-lycee-novembre-2014-enseignement-catholique

Partagez cet article

X