Handicap: changer de regard

La sensibilisation pour améliorer la place qu'accorde notre société aux personnes en situation de handicap passe par la jeunesse. Le lycée agricole breton Ker Anna en est convaincu et a engagé ses élèves dans un vaste programme pour percevoir autrement cette différence.

Hélène Contat, Adjointe de direction du lycée Ker Anna

Yann Jondot et Arnaud Chassery entourés des élèves de 4ème et de 2nde et de Pascale Le Quellenec, pilote du projet, Renée Mahé, coordinatrice de collège et Mme Contat, directrice-adjointe

Le mercredi 20 janvier, le lycée Ker Anna a accueilli 2 sportifs qui œuvrent ensemble pour faire évoluer le regard porté sur le handicap : Yann Jondot et Arnaud Chassery. Ils se battent au quotidien, chacun à sa façon et avec ses compétences, mais très souvent ensemble, pour l’acceptation de la différence : handicaps visibles et invisibles.

Yann JONDOT, Ministre collaborateur de l’accessibilité et éducateur sportif est partenaire du lycée depuis plusieurs années et rencontrent régulièrement les élèves autour de différents projets. Arnaud CHASSERY, aventurier français, spécialiste de nages longues distances, conférencier, consultant, auteur et organisateur d’expéditions, découvrait le lycée. En 2018 ils ont atteint le Mont Kilimandjaro. Cette expérience a permis une prise de conscience et la rédaction d’une charte d’accessibilité pour les lieux publics. Après les mairies, c’est au tour des établissements scolaires de s’engager. Un enjeu fort pour ces ambassadeurs des personnes handicapés, soucieux que les jeunes qui connaissent cette situation ne suivent pas de parcours scolaire par défaut faute d'accessibilité.

24 heures en fauteuil

Le premier défi sera lancé dans une quinzaine de jours « 24 heures en fauteuil ». Des binômes d’élèves et personnels volontaires pourront vivre en fauteuil pendant 24 heures au lycée et chez eux. Ils pourront ainsi se rendre compte des difficultés au quotidien. Prise de conscience, volonté, solidarité seront sans nul doute au cœur de ce défi.

Cette expérience sera proposée dans trois lycées du Morbihan et permettra la rédaction d’une charte de l’accessibilité pour les lycées. Un comité de rédaction piloté par Yann Jondot et Pascale Le Quellenec, professeur, réunira Le lycée Ker Anna de Kervignac, le lycée Anne de Bretagne à Locminé et le lycée Benjamin Franklin d’Auray. Des personnes chargées du handicap dans les établissements scolaires, des élèves, associations et instances décisionnelles seront également conviés.

Cette charte sera insérée dans un guide de sensibilisation à la situation de handicap qui proposera des ateliers pour sensibiliser les élèves à la différence.

Défi sportif en Amazonie

De même que l’expédition au Kilimandjaro a fait avancer l’accessibilité dans les lieux publics, Yann Jondot et Arnaud Chassery préparent une expédition en Amazonie pour octobre 2021.

Ils vont descendre le fleuve Morani en Guyane française en canoé-kayaks et pirogues à la rencontre des peuples et des associations locales Cette expédition sportive appuiera leur combat et leur permettra de comprendre la place accordée à la différence dans d’autres civilisation

Le lycée Ker Anna a été choisi pour les accompagner avant, pendant (en visio) et après leur « mission ».  Tout au long de l’année, les élèves et l’équipe éducative vont se mobiliser afin de s’associer à leur combat. Yann Jondot explique : « Il faut que les élèves s’approprient l’aventure. Il est important d’emmener avec nous un maximum de jeunes et de passer par la jeunesse pour changer le regard »

Un défi solidaire sous forme d’Olympiades est déjà programmé fin mai au lycée Ker Anna avec l’association ALOPIAS, présidée par Arnaud Chassery. L’’objectif de ce défi est de sensibiliser les jeunes et de changer les mentalités sur la différence et sur la possibilité pour tous d’aider les autres.

Pascale le Quellenec, professeur au lycée, est très enthousiaste et explique : « Un très beau projet et de belles expériences à vivre pour tous, personnel et élèves. Je remercie Yann Jondot et Arnaud Chassery avec qui je travaille depuis plus de 3 ans pour leur témoignage, leur sincérité, leur humour, leur dynamisme et leur esprit de solidarité ».

Des élèves motivés à bloc

Océane a précisé que ce qu’ils avaient dit l’avait énormément touchée et qu’elle allait faire le maximum pour les aider. Célina a ressenti qu’ils avaient besoin des élèves pour leur projet. Elle est très motivée à l’idée d’y participer. Justine a aussi été très touchée et va s’impliquer afin que ce projet puisse aboutir. Tristan a trouvé ce projet très positif et a compris grâce aux explications de Yann et d’Arnaud « que ce n’était pas uniquement un projet sportif ou un défi. Derrière cette expédition il y a des enjeux qui vont servir à faire bouger les choses ». Il termine en disant que « c’est très généreux de leur part de venir dans différents collèges et lycées pour nous faire participer à une belle aventure. Yann et Arnaud font des choses hors du commun et qu’ils s’adressent aux plus jeunes car ils croient en nous ».

 

En lice pour l'hymne de la charte

Ker Anna est aussi en lice pour « la » chanson qui accompagnera la charte d’accessibilité des établissements scolaires avec un hymne écrit et enregistré par les élèves de 4ème pendant leur semaine d’intégration en septembre 2020. Elle pourrait être intégrée dans le guide de senisbilisation et/ ou servir de support aux capsules vidéos enregistrées dans le cadre du projet. Le verdict sera rendu d’ici 15 jours.

 

Les professeurs Renée Mahé et Marie-Pierre Got qui ont accompagné les élèves dans la création avec les artistes Fabienne Marsaudon et Nicolas Kervazo ne cachent pas leur enthousiasme : « Quelle fierté si la chanson choisie est celle des élèves de 4ème du lycée Ker Anna ! »

Partagez cet article