Élever

They will be happier that lamotrigine cost uk you did..

Voici, sur cette page, un récapitulatif abrégé de la démarche d'articulation Programmes / Socle commun / Réenchantement, disponible aussi en téléchargement, ici.

Télécharger ici la version plus développée s’adressant à ceux qui souhaitent approfondir le questionnement.

Mon parcours scolaire peut être souple, parce que j’ai des compétences que je maitrise déjà ou parce que j’ai besoin de soutien ou de reprise pour d’autres compétences. J’identifie mes réussites et mes besoins. Je rejoins les temps d’accompagnement personnalisé (APC, AP).

J’organise mon travail. Je me projette dans le temps en pensant à ce que j’apprends et à son utilité. Je n’hésite pas à questionner pour clarifier le projet. Je n’accepte pas de ne pas comprendre et je demande de l’aide dès que je repère une perte de compréhension.

portable-elever
Élever ?
archi

 

je-suis-eleve

lampe
Pour quoi faire ?
ECHEC-1

 

Apprendre c’est accepter la confrontation à l’erreur. J’ai conscience que c’est l’engagement dans le travail, les efforts faits qui comptent et non l’idée d’être doué ou pas, fait ou pas pour une discipline. Je m’engage avec persévérance dans le travail. Je me sers des évaluations pour reconnaître ce que je sais faire et poursuivre mes apprentissages.

J’apprends à réfléchir et faire du sens. Je réactive souvent les notions que j’ai déjà vues et je veille à retenir l’essentiel. Je n’hésite pas à poser des questions pour être sûr d’avoir bien compris. Je cherche à mettre en lien ce que je sais de la vie et les savoirs.

elever-1Élever ? 

je-suis-professeur

elever-2Comment faire ?

archi« En classe je veille à valoriser ce que l’élève sait faire, tout en lui proposant un parcours exigeant. J’articule une évaluation qui permet de situer le niveau de l’élève par rapport aux attendus de sa classe d’âge avec une évaluation formatrice qui permet à chacun de progresser et se voir progresser dans son parcours. »

portable-elever« Je pense à diversifier mes cours pour rejoindre chacun, j’organise des temps de différenciation pour répondre aux besoins de tous mes élèves. Pour les élèves en fragilité ou à besoin éducatif particulier, je mets en oeuvre une programmation adaptée des objectifs d’apprentissage (PAOA). »

lampe

« Pour chaque cours, j’annonce les compétences en jeu, je fais des liens avec la vie quotidienne et les notions déjà abordées. je réactive les acquis du cours précédent pour permettre la mémorisation et le retour sur les malentendus de compréhension. »

Ex : en début de cours je demande un récapitulatif de mémoire des essentiels faits lors de la dernière rencontre. »

ECHEC-1« Je pratique le dialogue pédagogique avec les élèves pour leur permettre d’exprimer leurs attentes, leurs ressentis, leurs besoins mais aussi les malentendus d’apprentissage qui ont pu se mettre en place. Je prévois un temps régulier de « déballage » où chacun peut évoquer ses questions ou difficultés. »

Face aux diktats d’une culture de l’immédiateté, de l’urgence, du rendement, la responsabilité des éducateurs consiste précisément à témoigner de la beauté, de la fécondité, de la patience et d’une certaine forme de lenteur. Doc Episcopat Réenchanter l’école

Partagez cet article