De l’importance du dialogue interculturel et interreligieux

Dans un climat de tensions et d'inquiétudes, le texte voté par le CNEC le 8 juillet dernier rappelle la vocation de l’École catholique à participer activement au dialogue interreligieux et interculturel, au service d’une École plus fraternelle.

religion-dialogue-interculturel-interreligieux

Tout projet de formation doit aujourd’hui prendre en compte les dimensions multiconvictionnelle et pluriculturelle de notre société. Cela vaut tout particulièrement pour l’École catholique, qui  a pour mission d’annoncer l’Évangile et qui, ouverte à tous, doit aussi rejoindre et accompagner chacun. Servir l’Annonce dans ce contexte rend nécessaire la mise en dialogue des cultures, y compris dans leur dimension religieuse, en prenant en compte leurs multiples interactions. Cela suppose aussi de promouvoir le dialogue interreligieux proprement dit. Voilà qui appelle à un approfondissement de la foi catholique : pour annoncer, il faut aller au cœur de la foi ; et, pour dialoguer, il faut être capable de rendre compte de sa propre foi et de son identité devant l’autre, en vue d’un échange sincère et vrai.

Ce dialogue des cultures et des religions articulé à l’Annonce peut sembler ardu, et les acteurs des communautés éducatives peu formés ni même préparés à sa mise en œuvre. Par delà le défi à relever et le travail exigeant qu’il suppose, il s’agit là d’une véritable opportunité pour l’École catholique, dont le projet éducatif veut construire une synthèse entre la culture et la foi.

Le présent document a pour visée de sensibiliser, d’encourager, et de préparer l’ensemble des acteurs des communautés éducatives à cette urgence de la mise en œuvre d’un dialogue à multiples facettes au sein de l’école, de façon mûrie, décidée, lucide et confiante, au service d’une société plus fraternelle.

« Chacun à sa façon, mais la Fraternité est un horizon habitable pour tous »

Au micro de RCF, Radios chrétiennes francophones, Joseph Herveau, responsable de l'animation pastorale du Sgec explique les enjeux du dialogue interculturel et interreligieux pour l'École catholique.

 

Alors que la menace terroriste exacerbe les replis communautaristes et livre une représentation de l’islam inquiétante, l’université catholique de Lyon propose un cursus sur la culture musulmane et la laïcité à la française, suivi à la fois par des imams et des agents de la fonction publique. L’islamologue Michel Younès qui dirige le Centre d’études des cultures et des religions de l’UCLy engage l’Ecole catholique à accueillir les élèves musulmans tout en restant vigilante aux éventuelles revendications identitaires.

 

Partagez cet article