Réussir pour servir

A l’occasion des 100 ans de l’établissement Lacordaire de Marseille, Le Jour du Seigneur y a tourné en direct son émission dominicale du 8 avril 2018. Les reportages réalisés à cette occasion permettent de découvrir comment les 1500 élèves, du primaire au lycée, sont accompagnés sur un plan éducatif, spirituel, humain dans cet établissement sous tutelle de l’Ordre dominicain

“Réussir pour servir” est la devise du Père Henri Lacordaire, fondateur de l’établissement scolaire qui porte son nom à Marseille. Au-delà des savoirs, il s’agit d’acquérir des “savoirs-être”, un projet éducatif que nous découvrons auprès de deux lycéens.

Thomas Trubert a volontairement choisi de faire du soutien scolaire en cité chez Boubacar. Ce soutien se fait en relation avec la Fraternité Bernadette, au cœur de la cité Les Oliviers, dans les quartiers Nord de Marseille. Thibault Laporte-Weywada, qui y est volontaire, donne l’esprit de cet accompagnement social et humain qui va bien au-delà du scolaire et rassure les parents.

Au lycée Lacordaire, les jeunes expérimentent l’entraide pour se construire, et comme l’explique Hervé Debailleul, coordinateur des activités pastorales au lycée Lacordaire, rendre service rend les lycéens heureux.

Au lycée Lacordaire, toujours sur la base du volontariat, se vit un parrainage entre terminales et CP. C’est le cas de Clothilde du Couëdic. Marraine de Clara, elle partage avec elle une activité une fois par semaine.

Production : CFRT/ France télévisions

Citoyens de mondes

MUN est un projet porté par une lycéenne, Georgia Mehaweg. L’idée est de recréer une modélisation des Nations Unies, une assemblée de diplomates réunis pour adopter une résolution, mais avec des lycéens de l’école Lacordaire. Chaque lycéen s’est glissé dans la peau du délégué d’un pays, défendant ses intérêts sur le thème de l’accueil des réfugiés. Ambiance des débats, adoption des résolutions et réactions des lycéens devant cet exercice grandeur nature propice à développer leur esprit critique, d’analyse, de rhétorique, mais aussi d’expression orale, de prise de parole officielle en public…

Georgia dresse le bilan de cette expérience que les lycéens ont beaucoup appréciée et que le chef d’établissement Lacordaire a soutenue et encouragée. Ce dernier, Pierre-Jean Collomb explique en quoi elle est à l’image du projet éducatif de Lacordaire : former des hommes et des femmes engagés dans la société.

Une production : CFRT/ France télévisions

Partagez cet article