Projets pour la complémentarité inter-établissements - Enseignement Catholique

Projets pour la complémentarité inter-établissements

Dans le centre ville nantais, la direction diocésaine invite ses établissements à développer des projets spécifiques pour développer les complémentarités au sein du réseau... et répondre au mieux aux besoins d'une ppulation scolaire de plus en plus hétérogène.

 

Comment maintenir l’hétérogénéité des publics scolaires tout en répondant au mieux aux demandes croissantes des familles de personnaliser le parcours de leur enfant ? Alors que le ministère a lancé l’an dernier une expérimentation sur la mixité des collèges à laquelle l’enseignement catholique est invité à participer, la stratégie engagée par la direction diocésaine de Loire-Atlantique dans le secteur du centre ville nantais prouve que ce type de réflexion peut aussi être menée en interne.
Pour éviter que des établissements estampillés « remédiation » ne se retrouvent ghettoïsés, la DDEC joue la carte des établissements à projet. En encourageant le virage de Saint-Raphaël vers une pédagogie alternative, elle lui permet d’attirer une plus grande variété d’élèves : depuis les allergiques au système classique, jusqu’aux élèves précoces, en passant par tous ceux qui cherchent à être responsabilisés.
Parallèlement, le collège voisin du Bon Conseil réajuste son projet en l’axant sur la sécurisation d’élèves sans problème de comportement mais en difficulté cognitive. À Gorges, un internat éducatif géré par les Apprentis d’Auteuil accueille préférentiellement des jeunes cumulant difficulté sociale et scolaire.
Une politique de recrutement concertée au sein de l’ensemble du réseau permet ainsi d’ajuster l’offre scolaire aux besoins des jeunes, de lui ouvrir des passerelles entre les structures pour suivre son évolution. Avec un impératif : que le recrutement des enseignants puisse épouser cette même logique de poste à profil.

Partagez cet article

X