Parcoursup: vers une charte pour le privé?

À partir du 15 mai les élèves de terminale ont commencé à recevoir les premières réponses aux vœux formulés sur Parcoursup.
Un démarrage a été marqué par un bug concernant 2% des formations et causant le surclassement des candidats y ayant postulé. Alors que la procédure a repris son cours normal, l'enseignement catholique rappelle son souhait de voir mieux pris en compte les spécificités du privé dans le dispositif.

Top chrono. A partir du 15 mai, les élèves de terminales recevront les réponses à leurs premiers voeux. Ils auront cinq jours pour répondre, puis seulement trois jours à partir du 20 mai. Un rythme plus resserré que l’an dernier qui vise à accélérer la procédure d’orientation post-bac. Alors que les jeunes, leurs familles et leurs équipes enseignantes s’engagent dans le second round de la deuxième édition de parcoursup, l’Enseignement catholique continue à œuvrer pour voir ses spécificités mieux prises en compte tout au long de la procédure.

Le 28 mars dernier, la Commission permanente de l’enseignement catholique a adressé une déclaration aux ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur pour qu’une charte soit signée à cette fin.

Partie prenante de la nouvelle procédure Parcoursup, qu’ils ont soutenue, les lycées catholiques proposant des formations supérieures, entendent notamment conserver la liberté d’organiser des entretiens de pré-inscription, en toute légitimité, puisqu’ils relèvent de la catégorie des formations dites sélectives.

De même, tout en souhaitant accueillir davantage d’élèves boursiers, en cohérence avec son projet d’ouverture à tous, l’Enseignement catholique, ne peut pas se voir imposer des quotas exogènes. Il déclare refuser aussi toute inscription d’office d’un candidat dont la candidature n’aurait pas été retenue lors de la phase initiale de Parcoursup.

Ceci vaut également pour la priorité d’accès en BTS donnée aux élèves de Terminale Bac Pro qui se généralise à la prochaine rentrée. Lorsque l’Enseignement catholique académique a décidé d’y participer, ses établissements intègrent un objectif de pourcentage spécifique, négocié avec les autorités académiques, pour procéder au classement de leurs propres candidats.

 

Ci-dessous, un séminaire pour les établissements de l'enseignement supérieur sur la gestion des listes de candidats sur Parcousup incluant la problématique des boursiers

Un bug au démarrage

Un dysfonctionnement dans le paramétrage de Parcoursup a été repéré le 16 mai 2019, au lendemain du lancement de la phase 2 de la procédure. Le nombre de candidatures acceptées dans certaines formations dépassaient les capacités d’accueils dans ces mêmes formations. Cela concerne près de 400 formations sur les 14 500 formations proposées, soit environ 2% du nombre total de formations - principalement des BTS, des prépas scientifiques ainsi que des écoles d’art.

Pour corriger cette erreur, les dossiers des candidats qui avaient reçu une proposition d’admission de la part de l’une de ces formations, ont été réactualisés et "avec toutes les garanties d'équité requises", a assuré le ministère, causant une demi-d'interruption du service.

Mais cette réactualisation a eu pour effet de transformer certaines propositions d’admissions faites par erreur en une place sur liste d’attente. D’autres candidats en attente se retrouvent dans un classement moins favorable qu’initialement. Pour ces jeunes les plus impactés, toutes les propositions d’admission dans d’autres formations, qui avaient été préalablement refusées par ces candidats, ont été réactivées, afin qu’aucun choix n’ait été faussé.

Tous les candidats concernés ont reçu une information dans leur messagerie personnelle et leur messagerie Parcoursup leur expliquant leur situation précise. Les ministères de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ont invité les équipes à accompagner spécifiquement ces jeunes et leur famille. Selon leurs termes, Il convient « de les rassurer et de leur rappeler que la phase d’admission fonctionne en continu jusqu’au 19 juillet. Il est également important de leur préciser que l’équité de traitement des candidats a été garantie ».

Ce bug a été causé car le logiciel Parcoursup a autorisé les formations d'accueil à ouvrir davantage de places que leurs capacités d'accueil réel, sans limiter cette fonctionnalité. Ceux qui ont abusé de cette fonctionnalité ont causé un engorgement du système. Ils sont rappelés à une usage raisonné de cette fonctionnalité conçue pour fluidifier le système.

Numéro vert

Parcoursup

 0 800 400 070

Le tempo de Parcoursup

 

Les candidats ont 5 jours pour répondre aux propositions d’admission reçues avant le 19 mai, puis trois jours à partir du 20 mai.

À partir du 25 juin, les vœux en attente sur Parcoursup peuvent être ordonnés de manière préférentielle de manière à ce que l'outil réponde automatiquement aux propositions envoyées.

 

Cas n°1 - Vous êtes accepté dans une formation.
Vous pouvez confirmer ce vœu (ou y renoncer) tout en conservant vos vœux en attente.

Cas n°2- Vous êtes accepté dans plusieurs formations.
Vous ne pouvez accepter qu'un seul vœu (et donc renoncer aux autres) mais conserver ceux qui sont encore en attente.

Cas n°3- Vous ne recevez que des propositions  "en attente".
Votre rang dans la liste d'attente sera réactualisé tous les jours. Vous pouvez renoncer aux vœux qui ne vous intéressent plus.

Cas n°4- Vous ne recevez que des propositions négatives.
Vous pouvez bénéficier d'un accompagnement individualisé en attendant la procédure complémentaire le 25 juin qui permet de faire de nouvelles de demandes auprès des formations disposant de places vacantes.

 

Cas particulier du "oui si"
Pour des formations non sélectives comme la licence, la réponse "oui si conditionne l’admission au suivi d’un parcours spécifique tel qu’une licence en quatre ans, une remise à niveau d’un an, des cours de méthodologie supplémentaires…
Lorsque vous recevez un "oui si", vous pouvez confirmer ou renoncer à la formation, tout en maintenant vos autres vœux en attente. En revanche, vous ne pouvez ni conserver plusieurs "oui si", ni un "oui si" et un "oui" en même temps.

Partagez cet article