Segpa: un outil diagnostique - Enseignement Catholique

Segpa: un outil diagnostique

La session de formation des responsables Segpa début février a permis d’élaborer une grille mesurant le degré d’inclusion je préfèrerais mesurer la capacité inclusive de ces dispositifs dans les collèges.

© NFS

Depuis 2019, le principe d’accessibilité universelle a fait son chemin, confortant au passage le nouveau référentiel Segpa (circulaire 2015-176) qui préconise leur intégration plus étroite au collège et une politique inclusive souple et évolutive pour leurs élèves. « À l’heure où l’évaluation des établissements se réfléchit, il s’agit de pouvoir mesurer ces avancées, d’identifier les leviers concrets d’intégration et d’expliciter les  bonnes pratiques inclusives sur lesquelles un consensus apparent empêche parfois de s’accorder précisément  » explique Marie-Odile Plançon, responsable du Réseau Education inclusive (Redi) de l’enseignement catholique et fil rouge de la session de formation annuelle des responsables Segpa, qui s’est tenue 1er au 3 février dernier, à l’Ecole des cadres missionnés. En distanciel, 25 participants se sont attelés à la création d’un outil d’auto diagnostique s’inspirant du docinclus élaboré par les responsables éducation inclusive. Leur grille, conçue avec la formatrice Martine Delval détaille jusqu’à une quinzaine d’indicateurs répartis dans neuf grands champs allant des interactions à l’hospitalité en passant par la communication, l’orientation ou encore la co-éducation. Le tout se déclinant en matière de prise en compte des besoins de l’élève et de son devenir, de légitimité de la Segpa et s’appuyant sur des pratiques professionnelles à préciser pour chaque item.

En termes de gouvernance et de pilotage, la représentation de la Segpa au sein des divers conseils de l’établissement, sa participation active à l’élaboration du projet d’établissement, l’organisation de cours en barrette ou le co-enseignement facilitant les inclusions des élèves sont autant de traductions très concrètes de l’effort inclusif collectif.

 

Inclusif sans dispositif

Au cours des journées des responsables Segpa, le laboratoire des initiatives a ouvert une « fenêtre sur initiative », à travers le témoignage de François Brugière, ancien responsable et « référent inclusif » du lycée et pôle post-bac de Godefroy-de-Bouillon La Salle à Saint-Etienne qui a vu doubler les élèves en situation de handicap en six ans, sans création de dispositif spécifique.

« Le défi a ainsi été porté collégialement, avec l’implication plus importante des professeurs principaux, des infirmières et des professeurs documentalistes… Le projet d’établissement s’est aussi enrichi du détail des actions menées, des modalités de travail en équipe induites, des partenariats noués. » Un rapprochement étroit avec handisup a notamment permis de progresser sur l’insertion professionnelle avec des forum emploi dédiés (les Duo Day), la signature d’une convention tripartite entre l’établissement, le rectorat et l’entreprise Michelin pour des stages handi-compatibles ou des cordées Accessi’sup préparant les poursuites d’études.

Le site du Laboratoire des initiatives

Partagez cet article

X