Réunion prospective ! - Enseignement Catholique

Réunion prospective !

Le 10 mars dernier, 200 acteurs de l’Enseignement catholique réunionnais ont planché sur leur avenir collectif dans la maison de la Région et en présence de Philippe Delorme et de Monseigneur Gilbert Aubry.

Sur l’île de la Réunion aussi, l’avenir de l’Enseignement catholique se dessine collectivement. En présence du secrétaire général, Philippe Delorme, début mars 2022, la quarantaine de chef d’établissement de l’île et plus de 150 personnels enseignants et éducateurs, élèves, formateurs, étudiants d’Isfec, parents d’élèves ou bénévoles Ogec se sont réunis dans la maison de la Région. Ils y ont testé la méthodologie d’intelligence collective appliquée aux transformations élaborée par Co-Design it qui accompagne la démarche prospective de l’enseignement catholique depuis deux ans. Une journée féconde où les diagnostics partagés ont conduit à des pistes d’actions se caractérisant par leur dimension concrète et le traitement de sujets peu abordés en métropole, comme la mixité sociale, par exemple.

Philippe Brault, le directeur diocésain, salue « des échanges très appréciés après deux années de Covid. Ils ont permis de remettre de lien entre les acteurs et aussi de confronter les réalités très contrastées nos écoles ayant entre 4 et jusqu’à 27 classes ! L’ensemble de ces travaux va nourrir la réactualisation en cours de notre projet diocésain autour de l’unité dans la diversité des charismes. Le faire ensemble et le faire équipe qui ont été largement traités en sont principe phare, tout comme l’objectif d’améliorer la lisibilité et la visibilité du projet éducatif chrétien. »

La manifestation a d’ailleurs donné lieu à une couverture médiatique importante, deux émissions de radio ont notamment été très suivies, avec des appels d’auditeurs saturant les standards !

A la Réunion, des coupes budgétaires au niveau des collectivités locales donnent actuellement lieu au retrait des personnels de restauration municipaux jusqu’alors mis à disposition de l’Enseignement catholique, donnant tout son sens à l’objectif d’accroître la mutualisation. De plus le territoire devrait compter 150 000 habitants supplémentaire à l’horizon 2040 et dépasser ainsi le cap du million. C’est pourquoi l’Enseignement catholique prévoit l’ouverture d’un établissement, dans le cadre d’un projet d’éco-cité du département et qu’un projet de création de lycée est dans les cartons, pour 2024, à l’est de l’île. Ce projet devrait s’accompagner de l’ouvertures de micro-structures, rattachées à des établissements existant pour aider à la scolarisation dans les zones isolées des cirques.

 

 

L'enseignement catholique à la Réunion

  • 18 200 élèves
  • 24 écoles
  • 8 collèges
  • 5 lycées dont un LP et un LEA
  • 5 unités d’enseignement spécialisé liées à un IME

 

A Mayotte aussi

Le secrétaire général de l’Enseignement catholique a profité de son déplacement pour faire escale à Mayotte pour un point d’étape propspective.

Bien que l’île ne comporte qu’un unique collège-lycée agricole géré par les Apprentis d’Auteuil, auquel un centre de formation continue est adossé, les enjeux éducatifs sont de taille sur ce territoire de 3000 km2 qui compte 250 000 habitants recensés – et autant de non recensé, en majorité venus du Comores, avec un taux d’illettrisme de 80%.

Face à ces défis, le lycée lance une annexe dédiée à la préparer l’entrée au collège, sous la forme d’une école associative sous contrat, mais la rareté du foncier freine l’engagement de nouveaux projets.

Projet

  • Une journée d’action solidaire conjointe sur un thème d’actualité qui fasse l’objet d’une communication importante tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du réseau.
  • Temps conviviaux et partage d’expériences entre anciens et nouveaux au sein de chaque communauté éducative et journée diocésaine intergénérationnelle
  • Recrutement d’un chargé de com diocésain -ayant bénéficié d’une formation d’intégration- pour valoriser les initiatives terrain et piloter des journées portes-ouvertes de l’enseignement catholique.
  • Proposer un parcours de formation pour que les personnels des établissements catholiques s’approprient le principe de laïcité et mettent en avant le caractère propre

Excellence pédagogique et éducative

  • Développer une culture du projet et de l’interdisciplinarité à l’aide de référents numériques en établissement et en encourageant le travail d’équipe, en valoriser les fruits en alimentant la plateforme des initiatives.
  • Mettre en place des pédagogies alternatives au service de l’éducation intégrale -y compris spirituelle- et des parcours de connaissance de soi qui rendent le jeune acteur de son orientation.
  • Développer des modules de formation initiale et continue sur la pastorale et l’innovation en privilégiant les formations intra-établissement pour coller aux réalités de terrain.
  • Réduire les effectifs et augmenter les moyens humains
  • Développer les activités manuelles, notamment pour changer les représentations sur les filières professionnelles

Offre éducative actualisée

  • Introduire une politique de valorisation financière des établissements développant de la mixité sociale et scolaire.
  • Adosser aux établissement des villages de services par pôle culturel, sportif, santé logistique, administratif(…) en fonction des besoins locaux recensés.
  • Créer des conseils de liaison collège-lycée et un outil commun de suivi des élèves en difficulté pour favoriser la poursuite de parcours au sein de l’Enseignement catholique.

Modèle économique et gouvernance

  • Réaliser des fusions pour généraliser les ensembles scolaires
  • Développer les mutualisations locales
  • Créer une mission dédiée aux achats mutualisés à l’Urogec et organiser une journée diocésaine sur l’économie en partage en associant les tutelles congréganistes
  • Généraliser le principe de contributions différenciées pour faciliter l’accueil d’élèves moins favorisés.

Partagez cet article

X