Que l'école continue! - Enseignement Catholique

Que l’école continue!

Corinne Rocher dirige l’école parisienne Charles-Péguy. Elle raconte comment son équipe se mobilise pour maintenir un lien fort avec ses élèves…

Propos recueillis par SH

©Téclès

Pouvez-vous nous présenter votre école ?

Corinne Rocher : Notre école élémentaire, sous tutelle de la communauté Saint-François-Xavier, fait partie du groupe scolaire Charles-Péguy, situé dans le XIè arrondissement de Paris. Elle scolarise 255 élèves du CP au CM2.

 

Comment avez-vous géré l’arrêt des cours dans vos classes ?

C.R. : Nos élèves sont partis le vendredi 13 mars avec tout ce dont ils avaient besoin pour continuer la classe à la maison. Nous nous étions, sans le savoir, préparés à cette fermeture en travaillant à la mise en place d’un ENT (espace numérique de travail) qui devait être opérationnel en septembre prochain. Une semaine avant la fermeture, les familles avaient reçu leur identifiant pour se connecter !

Ainsi, depuis le lundi 16 mars, les enseignants, du CP au CM2, mettent leur travail en ligne sur une interface conviviale : l’ENT ONE, développé par Open digital education et pensé pour le primaire. Nous l’avons choisi parce qu’il est hébergé en France, conforme au RGPD et recommandé par le ministère de l’Éducation nationale. On peut y introduire des documents, des photos, des vidéos, des musiques et créer des blogs de classe.

 

Comment ont réagi les parents ?

C.R. : Les parents sont très présents dans le suivi du travail proposé par les enseignants. Tous sont équipés d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone. Comme les autres écoles, nous avons eu de grosses difficultés de connexion en début de semaine dernière. Les parents étaient inquiets. Pour contourner l’obstacle, les enseignants ont doublé leur travail en envoyant consignes et documents par mail. Mais la situation s’améliore de jour en jour. Nous préconisons 3h de travail maximum pour les CM2 et 1h30 à 2h pour les autres classes. Les familles nous envoient des photos de leurs petits écoliers en train d’étudier. Nous recevons de leur part des mots de remerciement très encourageants.

 

Que proposez-vous aux enfants qui ont la foi ?

C.R. : Nous continuerons d’assurer à distance la préparation au baptême de onze de nos élèves qui en ont fait la demande, grâce à un blog dédié, accessible sur l’ENT. Tous les jeudis, nous mettrons en ligne une nouvelle séance pour qu’ils poursuivent cette préparation avec leurs parents. Nous l’enrichirons régulièrement avec un chant, une prière, une belle image à méditer.

L’ENT va aussi permettre aux catéchistes de préparer des séances à l’avance qui seront programmées lors de la réouverture. Environ la moitié de nos élèves suivent le catéchisme.

 

Vous expérimentez un nouveau métier : chef d’établissement virtuel…

C.R. : C’est encore plus prenant ! Je jongle avec les appels, les mails, les SMS et les problèmes de connexion... Mais il n’y a plus de bruit ni de passage dans mon bureau. Cela me permet de rester concentrée. A Charles-Péguy, l’équipe est très engagée ! Nous continuons à travailler ensemble tous les jours, jusque tard le soir, via l’ENT et un groupe whatsApp.

 

Comment votre équipe vit-elle cette période de confinement ?

C.R. : Le plus difficile pour les professeurs est de continuer à faire la classe sans le retour immédiat des élèves. Il faut inventer de nouvelles façons de se relier. Pour la mi-Carême, jeudi dernier, nous avons demandé par exemple aux enfants de nous envoyer des photos d’eux déguisés pour remplacer le Carnaval que nous organisons chaque année.

De mon côté, j’ai mis en place différents blogs sur l’ENT qui s’adressent à tous les enfants de l’école afin de maintenir l’esprit de l’école et le sentiment d’appartenance, même à distance : « Le Coin des enfants » permet aux élèves de partager des photos en situation de classe à la maison ; « le Carnet de lecture » de partager leurs coups de cœur et de donner envie de découvrir de nouvelles lectures.

L’énorme difficulté que nous rencontrons, a permis en fait de créer une plus grande collaboration dans l’équipe et de devenir innovants. Le très bel engagement des enseignants pour les élèves s’est confirmé ! L’équipe pédagogique fait un travail formidable et ensemble nous sommes bien passés à l’école du XXIè siècle … en une semaine.

Partagez cet article

X