Des profs à la découverte des filières pro - Enseignement Catholique

Des profs à la découverte des filières pro

A l’occasion de la Semaine du Réenchantement, les enseignants des Côtes d’Armor sont invités à se mettre dans la peau d’élèves de lycées professionnels et technologiques, ou d’établissements de l’enseignement supérieur de ces filières. Parce que la responsabilité en partage, thème de cette semaine, concerne aussi l’orientation.

Coline Léger

 

Vendredi 8 février, dans l’après-midi, le lycée Kersa Lasalle, de Ploubazlanec (Côtes d’Armor), reçoit une quinzaine d’enseignants de collèges de l’enseignement catholique du département. Certain se sont inscrits pour mieux connaître le CAP maintenance des bâtiments de collectivité, d’autres le bac pro commerce doté d’une section européenne, d’autres encore, le bac pro des métiers de l’électricité et des environnements connectés. Pour être complètement disponible et répondre à toutes leurs questions, l’établissement a pris le parti de les recevoir en l’absence d’élèves : « Nous allons leur faire découvrir nos plateaux techniques, leur faire tester certaines activités, mettre à leur disposition des classeurs d’élèves, pour qu’ils se rendent compte du niveau et des compétences attendues, ou encore leur faire visionner des témoignages de jeunes », indique Jean-Paul Poirier, directeur du lycée.

400 enseignants inscrits

Cette initiative est menée à l’échelle du département, sous l’impulsion de la DDEC 22. Plus de 400 enseignants se sont inscrits pour découvrir la quinzaine d’établissements, lycées professionnels, agricoles, ou établissements du supérieur, qui proposent plus de 80 filières sur le territoire. Objectif : donner à percevoir ce que vivent les élèves de ces filières, de façon plus concrète qu’à travers une plaquette de présentation. « L’idée c’est que les professeurs se mettent dans la peau d’un élève. Nous voulons qu’ils comprennent les débouchés et les accès pour mieux identifier les profils à qui ces filières correspondent », indique Charlotte Rousselet, chargée de mission du second degré à la DDEC 22.

Poursuivre ses études

Car, si les enseignants en charge de l’orientation connaissent les intitulés des diplômes, ils n’appréhendent pas toujours bien les activités proposées en lycée professionnel, ni les compétences attendues à l’entrée et atteintes à l’issue de la formation. « Nous souhaitons montrer que l’enseignement professionnel mobilise de nombreuses compétences de l’enseignement général : en électricité ou en commerce, nous faisons énormément appel aux maths par exemple », souligne Jean-Paul Poirier. Et ce faisant, leur faire comprendre, que la voie professionnelle n’est pas une voie de garage, bien au contraire. « Nous n’arrivons pas à répondre à la demande des industriels, faute de suffisamment d’élèves ! », martèle le directeur de cet établissement qui accueille 250 jeunes. La démarche vise aussi leur faire savoir que la voie professionnelle permet la poursuite d’études. La preuve, cet après-midi là, pendant que des enseignants de collège visiteront le lycée, des professeurs de l’établissement seront absents. Ils iront quant à eux s’immerger au sein des filières de l’enseignement supérieur.

« Notre avons souhaité inscrire cette démarche dans le cadre de la Semaine du Réenchantement, car chaque enseignant a la responsabilité de l’accompagnement et de l’orientation des élèves »

Charlotte Rousselet,
chargée de mission
du second degré à la DDEC 22.

Partagez cet article

X