PPPF: une formation plébiscitée - Enseignement Catholique

PPPF: une formation plébiscitée

Des personnes ressources du Programme de protection des publics fragiles (PPPF) arrivent en renfort des référents PPPF à partir de cette rentrée, suite à une formation très appréciée.

 

Ce sont quelque 180 personnes qui ont suivi l’an dernier une nouvelle formation pour devenir personnes-ressources du Programme de protection des publics fragiles de l’enseignement catholique. Parmi elles, un petit tiers d’enseignants et des profils très divers donnant lieu à de riches croisements de regards : chefs d’établissement, personnels éducatif, psychologues, médecins et quelques bénévoles.

Deux sessions hybrides de 30 heures – dont cinq journées de présentiel -ont eu lieu dans cinq Isfec, associés à un centre de formation congréganiste. L’objectif : diffuser dans les établissements une culture de la bientraitance. Les participants ont donc été initié aux protocoles à suivre en cas de faits de violence avérés ou soupçonnés, afin de pouvoir à leur tour informer et étayer les équipes, en appui aux référents diocésains PPPF.

Panorama des acteurs de la protection de l’enfance, posture d’écoute active et recueil de parole, typologie des violence, question du suicide…. « Malgré la densité et la complexité des contenus, l’intérêt des stagiaires prouve bien toute l’utilité de cette formation dans un contexte de pertes de repères et de fragilisation des tissus familiaux », analyse Claude Bauquis responsable de la formation continue à l’Isfec Afarec d’Île-de-France.

Alors que, dès cette rentrée, certaines personnes ressources s’apprêtent à co-animer des séances d’information et de sensibilisation PPPF, dans le Pas-de-Calais, par exemple, se pose maintenant la question de la poursuite de ce type de formation, de son éventuelle évolution vers un parcours professionnalisant et du cadrage de la mission de personnes-ressources. Autant de pistes étudiées par le comité de pilotage en lien avec Formiris pour l’exercice 2022-23.

 

Savoir plus : Les livrets PPPF sont disponibles en téléchargement sur ec-boutique.fr

"Il est crucial d'informer tous les personnels au contact des jeunes"

Marion Dimpre
Enseignante en sciences et techniques médico-sociales au lycée Saint Paul de Lens

Sollicitée par ma chef d’établissement, je n’ai découvert le sujet de la formation que très tardivement et je ne savais pas trop à quoi m’attendre… mais j’ai trouvé l’expérience très enrichissante : avoir une vision globale, grâce à la diversité de profils des participants, issus du primaire comme du secondaire, mais aussi psychologues ou médecins… J’ai aussi été surprise du haut niveau de la formation, pour laquelle mon parcours médico-social m’a bien aidée.

Avec deux autres personnes ressources de la DDEC d’Arras récemment formées, je vais aider nos deux référentes PPPF sur le diocèse à organiser et animer une réunion d’information et de sensibilisation où chaque chef d’établissement est invité à venir accompagné d’une petite délégation de cinq personnes de son équipe.

Des acteurs locaux de la protection de l’enfance seront aussi associés. Pour l’instant, je vais participer sur mon temps personnel car, pour les enseignants, on ne sait dans quel cadre exercer ce genre d’activité.

Il s’agit de donner de la lisibilité à un programme que seuls les chefs d’établissement connaissent. Or il est crucial que tous les professionnels au contact des jeunes puissent être informés et connaître les ressources disponibles sur le sujet.

"Lancer un centre de veille et d'information PPPF diocésain"

Laure Duvignau
Chef d’établissement Notre-Dame des Vertus à Aubervilliers

A la demande du Directeur Diocésain de Seine-saint-Denis, j’ai été missionnée pour intégrer une ligne fonctionnelle de personnes-ressource chargées de la mise en œuvre effective du PPPF sur notre territoire. Cette formation repose sur une articulation permanente entre théorie et pratique et sur la force d’un groupe plurisciplinaire (enseignant, chef d’établissement, adjoint DDEC, psychologue, médecin, chargé de mission, bénévole) qui enrichit l’analyse et la réflexion sur nos postures professionnelles.
Cette formation dans son approche systémique de l’organisation et du fonctionnement de la protection de l’enfance nous a donné l’opportunité de mutualiser nos compétences et d’acquérir des outils à la fois théoriques et pratico-pratiques. Des interventions ciblées, réactives et interactives, ont favorisé les échanges de pratiques dans un contexte où les acteurs se sentent démunis face à la multiplication et la complexité des situations surgissant dans leurs pratiques quotidiennes.
Ces apports m’ont fait réaliser que nous faisions parfois des erreurs par méconnaissance et je vais m’appuyer sur un groupe d’échange de pratiques existant dans mon établissement pour diffuser de bonnes postures. Je vais aussi promouvoir la formation auprès des collègues et des équipes même s’il y a beaucoup de réticences et d’appréhension à s’emparer de ces sujets pourtant très présents dans notre quotidien. L’idéal serait qu’une suite soit donnée à cette formation, si possible qualifiante, afin de pouvoir déployer des actions, notamment de formation. En attendant, avec la collègue qui s’est formée en même temps que moi, nous allons lancer, avec l’adjointe au directeur diocésain pour les réussite éducative, Magali Guédon, un centre de veille PPPF, élaborer une cartographie des numéros d’urgence et rechercher des partenaires locaux.

Partagez cet article

X