Oser le bonheur, prendre le temps, devenir adulte…

La direction interdiocésaine de la Marne et des Ardennes a organisé le 6 mai, une journée dédiée au Réenchantement, à la maison Sainte-Sixte de Reims. Ses établissements, familles et associations partenaires ont saisi cette opportunité de partager leur réflexion et de valoriser les réalisations de leurs élèves. À la clef, des communautés éducatives plus soudées en interne et fédérées collectivement autour du projet de l’enseignement catholique.

Des clips vidéo illustrant le temps, le bonheur ou la réussite scolaire, une expo-photos de land art, un banc de l’amitié bariolé où s’asseoir dans la cour lorsqu’on recherche de la compagnie, des murs d’expression de tous styles et de tous formats… Le temps fort « Réenchanter l’École », organisé le 6 mai 2017 par l’interdiocèse de Reims et Châlons a mis les productions d’élèves à l’honneur. La plupart des établissements du secteur ont en effet profité de l’opportunité offerte de partager le fruit de leur réflexion interne sur le Réenchantement. Elles s’articulaient autour de trois mots d’ordre lancés en Codiec : prendre le temps, oser le bonheur et devenir adulte. Souvent elles ont emprunté l’une des pistes d’action proposées, fiches à l’appui, par le comité de pilotage de la Didec 08-51 pour valoriser l’expression des jeunes: organisation de débats, réalisation d’émissions radiophoniques, réflexion autour de l’école idéale, ateliers yoga ou échanges autour de films…
Parmi les deux-cents participants à une journée d’étude, d’ateliers et surtout d’échanges, une quarantaine d’élèves ont d’ailleurs représenté leurs camarades dans les délégations présentes.

Pour Denis Skouratko, adjoint au directeur interdiocésain Olivier Fetet et membre du comité de pilotage interdiocésain du Réenchanter l’École : « L’esprit du Réenchantement c’est aussi de rompre avec la forme classique de temps de rassemblements dédiés aux questions éducatives, où l’on parle beaucoup des jeunes… en leur absence ! Nous voulions donner une image plus réelle et complète de nos communautés éducatives qui réunissent les équipes enseignantes et leurs responsables mais aussi les élèves et leurs familles, nos partenaires associatifs, le tout enraciné dans l’Eglise locale. Des ateliers tels que la Rencontre parents école® sur la thématique des valeurs partagées ont parfaitement illustré cette volonté de découverte réciproque. Même les professeurs stagiaires de l’Isfec ont animé un café philosophique autour de l’évaluation, une occasion supplémentaire de s’acculturer à l’enseignement catholique en devenant acteur de la maison commune. »

Les collégiens de Notre-Dame, à Charleville-Mézières, ont présenté leur carnet de voyage interculturel et leur Jeu de l'oie, fruits d'une collaboration nourrie d'échanges de courriels hebdomadaires avec un établissement béninois. Un projet primé dans le cadre des Trophées Inisia. La maîtrise de Reims a aussi donné une aubade tandis que des élèves des lycées Ozanam de Châlons-en-Champagne, du lycée Saint-Jean-Baptiste de la Salle et du lycée Jeanne d'Arc de Reims ont asuré qui la sécurité, la couverture médiatique et l'accueil au cours de la journée.

Sandra Meunier, alias le clown Annabelle, au milieu de la tablée du conseil d'élèves de sainte-Madeleine.

Pour Sophie Muzerelle, chef d’établissement de l’école Sainte-Madeleine, dont les 212 élèves étaient représentés par le conseil d’enfants de l’établissement : « L’événement a été très porteur. Les élèves étaient très fiers d’y participer et de montrer leurs réalisations, fruits d’ateliers animés sur la pause méridienne par des parents et des personnels Ogec. Cette dynamique a permis à la fois d’approfondir la cohésion entre acteurs de l’établissement et un sentiment d’appartenance plus large. » Ses élèves ont beaucoup apprécié les propositions ludiques d’Anabelle, clown en art-thérapie qui invite tout à chacun à devenir des « héros de joie », en respirant, en libérant ses émotions, en s’apaisant. Fil rouge de la journée, sa philosophie altruiste du bonheur a ouvert bien d’autres voies de réenchantement à explorer.

 

Ce point d’orgue d’un projet interdiocésain d’année qui s’est décliné en une semaine dédiée au Réenchatement organisée librement dans chaque établissement, puis en trois soirées thématiques organisées sur différents sites du territoire est en effet aussi un point de départ. Il viendra alimenter la dynamique du laboratoire national des initiatives. Et a mis en route les visiteurs venus s’imprégner de l’enthousiasme de leurs collègues les plus impliqués

Plus d'informations sur le site de la Didec
onglet Réenchanter l'école

En partage:

Les fiches élaborées par le comité de pilotage interdiocésain du Réenchanyter l'École présentant des pistes d'activités pédagogiques,
disponibles ici

Partagez cet article

X