LIBAN : L’Enseignement catholique se mobilise

Le mardi 4 aout, en fin de journée, une énorme explosion se produit dans le port de Beyrouth. Une partie du centre-ville est soufflée. On compte de nombreux morts et blessés, des bâtiments sont détruits et plusieurs centaines de milliers  de personnes ont perdu leurs logements.

 

Le Secrétariat général de l’Enseignement catholique exprime ses plus sincères condoléances aux familles libanaises qui ont perdu un proche dans cette catastrophe et assure toutes les victimes de son soutien fraternel.

 

Parmi les immeubles impactés, on compte une dizaine d’établissements scolaires catholiques qui ont subi plus ou moins de dégâts en fonction de leur proximité avec le lieu de l’explosion. Si les murs ont résisté, ce sont les fenêtres, les portes, les plafonds et le mobilier qui ont été fortement endommagés voire détruits.

 

L’Enseignement catholique de France va se mobiliser pour venir en aide aux écoles libanaises particulièrement touchées dans cette catastrophe. Il le fera en dialogue avec le Secrétariat général des écoles catholiques du Liban en fonction des besoins de ces écoles. Ce soutien devra s’inscrire dans la durée parce que le retour à la normale va prendre du temps, particulièrement du fait que ce drame survient au moment où le Liban est fortement fragilisé par une crise économique, sociale et politique sans précédent.

 

Aujourd’hui, il y a des besoins de première nécessité qui sont pris en compte par des ONG spécialisées dans la gestion de ce type d’urgence et qui font appel à la générosité.

A titre d’exemple :

 

  • L’Œuvre d’Orient qui soutient les œuvres d’Église, entre autres au Liban, et qui va mettre la priorité sur les structures sanitaire puis sur les écoles.

 

  • La Croix Rouge de France qui soutient directement la Croix Rouge du Liban, très active sur le terrain.

 

Photo : Les dégâts dans une salle de classe de l’Institution des Sœurs de la Charité de Sainte Anne, Beyrouth (2 km à vol d’oiseau de l’explosion).

Crédit : Sœur Mirna Farah

 

 

Les relations entre l’Enseignement catholique de France et du Liban sont très anciennes, elles s’inscrivent dans la tradition d’amitié entre les deux pays. Dans ce cadre, se sont développés des partenariats entre établissements, des échanges entre jeunes et enseignants, des formations croisées et une collaboration suivie entre les Secrétariats généraux.

 

Partagez cet article

X