Les stars du pro

Pour sa troisième édition, le concours Je filme la formation qui me plaît, organisé par l’association Euro France en partenariat avec le ministère du Travail et de l’Éducation nationale, a primé deux établissements catholiques. De nombreux autres figurent dans la sélection faite à partir des 600 clips vidéo reçus, illustrant la diversité des formations professionnelles du réseau.

Prochain rendez-vous au Rex le 21 mai 2019, pour les trophées du concours "Je filme le métier qui me plaît".

Niels, Léo, Roméo et Morgane, de Sainte-Marie à Bagnols-sur-Cèze.

Parmi les lauréats du 3è concours vidéo « Je filme ma formation », primés lors de la remise des prix du 21 mars dernier, au Grand Rex, des élèves du lycée professionnel Sainte-Marie de Bagnols-sur-Cèze. Ils ont mis la même fierté à recevoir leur Clap d’argent qu’à faire claquer l’acronyme de leur filière dans le refrain du clip de rap, écrit, composé chanté, tourné et monté par ces quinze lycéens « ensemble et en toute autonomie » : PCEPC pour procédés de la chimie, de l'eau, du papier et du carton.

« Au mieux, l’intitulé de notre bac reste une énigme pour les gens. Au pire il le considère juste comme un genre de… « bac S pour Cas soc »… On espère que ce clip pourra aider d’autres jeunes à mieux se représenter tout ce qu’on fait et la grande diversité des débouchés à la clef puisqu’on peut travailler dans tous les domaines où il y a transformation d’un produit par la chimie: assainissement de l’eau, bien sur mais aussi industrie pharmaceutique, agro-alimentaire, brasserie, viticulture, confection de peintures… », détaille Roméo. De même, Niels et Léo, ont été ravis de montrer « toutes les manipulations chimiques calées » qu’ils réalisent, la modernité de leurs plateaux techniques et leur bonne connaissance des normes de sécurité et de protection environnementale de « ce métier d’avenir ». Arrivée cette année d’une filière S, Morgane apprécie aussi cette approche très concrète des apprentissages et met en avant « la cohésion du groupe qui s’est investi à fond et dans un bon esprit d’équipe. »

Les BTS de Saint-Rémi à Roubaix avec Mathieu Delaplace, Incroyable Talent 2015... et ancien élève de l'enseignement catholique.

Un discours enthousiaste qui contraste avec l’image de relégation qui colle injustement aux filières professionnelles. Et une preuve du double bénéfice d’impliquer les élèves dans ces projets vidéos : il gagnent en confiance, acquièrent de nouveaux savoirs faire… tout en devenant les meilleurs ambassadeurs de leurs formations.

Objectif rempli aussi pour les élèves de BTS Electro-technique du lycée Saint-Rémi de Roubaix : Même s’ils n’ont pas remporté de trophées, ils ont été ravis de mettre en scène leur formation, sur le mode d’un rêve qui devient réalité : « C’était aussi une manière de rendre ce que nous avions reçu quand nous étions en bac pro Melec, grâce au dispositif Cordée de la réussite qui nous a incité et aidé à poursuivre en BTS » déclarent les jeunes qui reconnaissent avoir eu du mal à scénariser leur film. Peu importe : ils ont gagné une caméra qui permettra aux élèves qui leur succèderont de continuer à chercher à promouvoir « leur filière de réussite » !

Le prix de la com pour l'Aftec, d'Orléans

 

 

D'autres établissements catholiques figurant dans  la sélection officielle

 

Le brevet des métiers d'art
Céramique de l'Initiative

Partagez cet article

X