Les bons contes font de bons amis

projet-contes

« Mon but est de montrer qu’avec peu de moyens – un simple ordinateur ou une tablette dans sa classe –, on peut travailler sur un projet collaboratif d’écriture, même à distance, avec à l’arrivée trois supports (papier, audionumérique, numérique) à moindre coût », expose avec enthousiasme Jean-Philippe Barthe, chargé des Tice dans le diocèse d’Agen. L’homme coordonne un projet d’écriture collaborative national qui engage chaque année trente-cinq écoles dans tous le territoire, donne lieu à la publication d’un livre et à des enregistrements audio à l’attention de résidents de maisons de retraite partenaires. L’an dernier, 900 élèves se sont ainsi impliqués et 3000 recueils ont été publiés.

Situation initiale, élément déclencheur, péripétie, résolution, situation finale… Des groupes de cinq écoles travaillent sur cinq histoires, en passant le relais à un autre groupe, à chacune des étapes structurant le récit : « Chaque classe va écrire la première partie d’un récit, puis poursuivre la seconde partie d’un autre… À l’arrivée, chaque élève aura travaillé sur cinq récits différents. Au-delà des réalisations, des écoles des quatre coins de la France ont ainsi pu échanger, présenter leur lieu de vie, leur région, leur ville », souligne Jean-Philippe Barthe.

Les intrigues sont actuellement en train de se nouer sous les plumes d’écoliers de quatre coins de France mais la prochaine édition 2018 attend ses écrivains en herbe !

Des ressources pour se lancer dans l’aventure de l’écriture à plusieurs mains.

Partagez cet article