Les apprentis d’Auteuil, spécialistes de l’encrochage - Enseignement Catholique

Les apprentis d’Auteuil, spécialistes de l’encrochage

Auteuil-decrochageQuelque 8000 jeunes ont fait leur rentrée dans les 60 établissements scolaires d'Apprentis d'Auteuil... Des écoles, collèges, lycées ou dispositifs dédiés aux décrocheurs qui proposent une alternative à ceux et celles qui ne trouvent pas leur place dans le système classique... Tour d’horizon avec le numéro de rentrée magazine de la Fondation, "À l'écoute"...

Des pédagogies expérimentales

Classes à petits effectifs, aménagement des emplois du temps, groupes de travail par compétences (et non par âge), évaluation sans note, projets interdisciplinaires et pédagogiques, tablettes numériques… Apprentis d'Auteuil expérimente dans ses établissements des solutions différentes...

-> L'Ecole des apprentissages de Marseille regroupe primaire et collège pour prévenir l'échec scolaire. Les matinées sont consacrées à l'apprentissage des fondamentaux, les après-midi aux projets transversaux, artistiques, sportifs…

-> Les projets numériques : tablettes, drones, imprimantes 3D…

Le sport pour renouer avec l'école    

C'est le défi des sections sportives de la fondation : foot, rugby, basket... Les élèves retrouvent le goût de l'effort… mais aussi confiance en eux et en l'école. Le sport permet aussi de véhiculer des valeurs de discipline, de respect des règles ou de collectif.

-> Le collège Saint-Jean à Sannois propose des sections sportives Rugby, Football et Basket : « Résultat nous avons 85% de réussite au brevet alors qu'ils ont entre 6 et 10/20 de moyenne quand ils arrivent ici », témoigne Dominique Lelong-André, sa directrice.

L'art et la culture comme vecteur de réussite

Slam, orchestre symphonique, théâtre, bande dessinée ou vidéo numérique... Apprentis d'Auteuil encourage les pratiques artistiques, véritable levier de remobilisation scolaire et de développement personnel.

-> L'école Vitagliano de Marseille s'est lancée en 2015 dans la création d'un grand orchestre symphonique d'une centaine d'enfants. Un projet audacieux pour ces élèves issus des quartiers sensibles de la ville, qui découvrent - outre la musique classique souvent réservée à une élite – la pratique d'un instrument et ses bienfaits : concentration, rigueur, écoute de l'autre... confiance en soi !

Des dispositifs de raccrochage scolaire

Les ateliers relais ou de rescolarisation accueillent temporairement de jeunes décrocheurs pour les remettre à flot sur le plan scolaire et personnel. Objectif : leur réintégration dans le système classique.

-> Le Collège de la Nouvelle chance au Mans accueille temporairement une quarantaine d'élèves - déscolarisés en voie de déscolarisation - du département afin de les réinsérer dans un parcours de formation.

-> L'atelier Relais-Osée de Toulouse, accueille 80 jeunes chaque année, pour des modules de 4 semaines. Les matinées sont consacrées à la remédiation scolaire, les après-midi aux activités sportives, culturelles ou artistiques.

L'accompagnement des familles

Apprentis d'Auteuil accueille et accompagne les familles dans leur rôle éducatif… au sein même des établissements scolaires. Afin de les soutenir dans leur mission de parent et de co-construire avec eux le projet scolaire et éducatif de leur enfant.

-> L'école maternelle et primaire Saint-Martin a ouvert il y a 3 ans un « Espace famille » pour créer un lien avec les parents et les aider à trouver leur place au sein de l'établissement. « Pour l'équipe enseignante, le bénéfice est évident : il permet raccrocher aux questions scolaires celles qui en étaient le plus éloignée. Mieux nous épaulerons les parents, mieux ils rempliront pleinement leurs fonctions éducatives », explique Thomas Etourneau, directeur de Saint-Martin.

Partagez cet article

X