L’École catholique, partenaire de la reconstruction en Irak - Enseignement Catholique

L’École catholique, partenaire de la reconstruction en Irak

Jeudi 9 mai, l’Œuvre d’Orient et le Secrétariat général de l’Enseignement Catholique ont renouvelé la convention formalisant leur collaboration en matière d’aide aux Chrétiens d’Irak. La priorité est donnée au soutien des écoles locales et à la sensibilisation des élèves français.

 

Conjuguer leurs forces pour mieux accompagner les Chrétiens d’Irak dans leur processus de retour à une vie normalisée. C’est l’objectif de Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient qui coordonne l’aide apportée par l’Église de France aux Chrétiens d’Orient, et Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement Catholique. Jeudi 9 mai ils ont donc renouvelé la convention de partenariat formalisant la coopération entre leurs deux structures. À cette occasion, le Sgec a remis à l’Œuvre d’Orient un chèque de 100 000 €, fruit de la campagne 2018-2019 de l’opération Espoir Irak, lancée en 2014, en collaboration avec l’Apel. Cette somme, récoltée auprès des établissements scolaires, servira à financer la construction d’une école tenue par les dominicaines à Bartella en Irak.

Mgr Pascal Gollnisch a salué l’initiative d’Espoir Irak, notant que l’œuvre d’Orient, créée il y a 160 ans par un professeur de la Sorbonne renouait ainsi avec sa mission première de soutenir la mission d’éducation qui constitue aussi une priorité pour les Église orientales : « Elles estiment en effet que ce puissant vecteur de mixité religieuse, sociale et de mixité entre filles et garçons constitue un levier incontournable pour sortir des peurs et des fanatismes qui ont mené au conflit. Cette approche présente en outre une convergence heureuse et forte avec la volonté d’ouverture de l’enseignement catholique de France »

Louis-Marie Piron, en charge de l’ouverture internationale pour le Sgec, a confirmé cette communauté d’objectifs en insistant sur la dimension de sensibilisation des élèves français : «  Les interventions dans les classes déjà réalisées par des membres de l’Apel se verront renforcées par la promotion d’un concours d’écriture « à la découverte des Chrétiens d’Orient » proposé par l’Œuvre d’Orient aux élèves, à partir du cycle 3 et jusqu’au lycée. D’autres champs de coopération comme la formation d’enseignants irakiens, à l’image de ce qui se fait pour les enseignants de Terre Sainte, d’Égypte et du Liban seront aussi à envisager. »

La campagne Espoir-Irak, qui se poursuit bien sûr l'an prochain,
invite tous les établissements intéressés
à rejoindre cette dynamique solidaire,
pour s'associer à ces nouveaux projets !

Partagez cet article

X