Le ministre en visite de rentrée à st-Joseph de Saint-Barthélemy

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer s’est rendu ce lundi 6 novembre à l’école Saint-Joseph de Saint-Barthélemy qui faisait sa rentrée, deux mois après l’ouragan Irma.

 

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, le 6 novembre 2017,à l'école Saint-Joseph de Saint-Barthélemy.

Les élèves des Antilles font enfin leur rentrée scolaire deux mois après le passage dévastateur de l’ouragan Irma. En visite, ce lundi 6 novembre, dans les écoles de Saint-Martin avec le premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer est aussi allé à la rencontre de l’école Saint-Joseph de Saint-Barthélemy. Durement endommagée par la tempête, elle scolarise, avec l’école Sainte-Marie, autre établissement catholique de la commune, quelque 450 enfants, soit la moitié des jeunes de l’île. Un peu moins touchée que sa voisine Saint-Martin, Saint-Barthélemy a subi d’importants dégâts. Les deux écoles catholiques ont ainsi eu à déplorer d’importants dégâts au niveau de leurs bâtiments, de leur toiture et de leur mobilier ainsi qu’un fort traumatisme pour l’ensemble des communautés éducatives.

Une situation rappelée au ministre par le directeur diocésain de Guadeloupe, le père Thierry Saint-Clair, qui a aussi indiqué que la spécificité de ces deux écoles était « l’ouverture à tous, particulièrement à ceux qui sont de condition modeste et qui portent des handicaps ». Faisant état des « difficultés parfois rencontrées pour accompagner ces enfants faute de moyens adéquats, notamment humains », Thierry Saint-Clair a déclaré au ministre compter sur lui « pour faire bouger les lignes en favorisant l’obtention d’accompagnants d’élèves en situation de handicap dans ces écoles déjà durement éprouvées ».

Ce message, a été appuyé par la directrice de Saint-Joseph, Marie Claire Christophe ainsi que Mme Nicole Greaux, représentante de la collectivité.

 

URGENCE ANTILLES

L’Enseignement Catholique de France se mobilise, avec l’Apel et l’Ugsel, pour venir en aide aux établissements et aux communautés éducatives de l’île de Saint-Barthélemy.
Les chèques, libellés à l’ordre de l' « Œuvre des apprentis », seront affectés selon les besoins identifiés par la DDEC de Guadeloupe, en lien avec l’Udogec et l’Apel départementale. Ils sont à adresser à :

Opération URGENCE ANTILLES
SGEC
277, rue Saint-Jacques
75240 PARIS CEDEX 05

Père Thierry Saint-Clair, directeur diocésain de Guadeloupe

"Au lendemain de la catastrophe,
nous déplorions des dégâts matériels et un traumatisme psychologique très importants.

Les aides sont aujourd'hui
encore les bienvenues...
notamment pour que les écoles de Saint-Joseph et de Sainte-Marie restent ouvertes à tous, en particulier les plus modestes et les jeunes en situation de handicap."

Partagez cet article

X