La rentrée de l’agricole boostée par l’apprentissage - Enseignement Catholique

La rentrée de l’agricole boostée par l’apprentissage

La nouvelle baisse des effectifs de l’enseignement agricole, préoccupante mais moins conséquente que ce que la crise sanitaire laissait craindre, est contrebalancée par la progression de l’apprentissage.

Aurélie Sobocinski

En cette rentrée 2020, les effectifs du réseau des établissements du CNEAP enregistrent une baisse de 746 élèves en formation initiale scolaire temps plein (enquête lourde d’octobre), soit une diminution de 1,7% , « préoccupante mais moins conséquente que ce que la crise sanitaire laissait craindre initialement », précise Philippe Poussin, secrétaire général du Cneap. La filière Services, en proie à une érosion récurrente de ses effectifs, est particulièrement touchée avec une perte de 1100 élèves (-8% par rapport à la rentrée 2019) -un vrai sujet pour le réseau qui y compte 60% de ses effectifs. Les filières Agroéquipement et Production horticole enregistrent elles de bons résultats (respectivement +283 élèves soit + 31% et +301 élèves, soit +43%).

Côté apprentissage, les résultats sont encourageants avec des effectifs à la hausse : à cette rentrée, les établissements du Cneap accueillent ainsi 5626 apprentis contre 4200 à la rentrée dernière (+34%), soit 12% des effectifs du réseau et 25% au total des apprentis de l’Enseignement catholique. « Concrètement, on a déjà gagné le pari de 10% de nos effectifs que l’on s’était fixés à l’horizon 2023, ce qui est une très bonne nouvelle. Il reste à poursuivre ce travail pour que cet objectif soit désormais atteint dans chaque établissement », se réjouit le responsable, qui souhaite travailler activement avec Renasup au maintien de la dynamique ExcellencePro engagée pour le développement de la formation professionnelle dans l’Enseignement catholique. Parmi les chantiers en cours, le Cneap souhaite capitaliser les nouvelles manières de travailler en réseau et de mutualisation des pratiques qui ont émergé pendant le confinement en travaillant cette année à la mise en place d’un système pérenne d’enseignement à distance et de plateformes numériques documentaires. Au vu du contexte sanitaire, son congrès bisannuel 2020, reporté en 2021 se tiendra finalement en mars 2022.

Partagez cet article

X