La prospective monte en puissance - Enseignement Catholique

La prospective monte en puissance

Accélération et montée en puissance de la démarche Prospective. C’est ce qu’ont vécu près de 600 acteurs de l’Enseignement catholique, réunis à la Cité des sciences, à la Villette, à Paris, le 11 janvier dernier. Placée sous le signe de la transformation, cette journée a invité les participants à passer en mode projet.

En matinée, les représentants de chaque diocèse se sont répartis dans quatre parcours de formation à la méthodologie du changement, animés par les membres fondateurs de laboratoires d’innovation, en fonction de leur profil : porteur de projet, accompagnateur, pilote stratégique ou communicant.

L’après-midi, une déambulation parmi une quarantaine de kiosques a catalysé les échanges de pratiques et transferts d’expertises. Ainsi outillés, les délégations diocésaines ont pu commencer à choisir des programmes de travail et envisager leurs déclinaisons opérationnelles, permettant de dresser une première cartographie des stratégies prospectives à venir.

Elles sont reparties dans leurs territoire avec une promesse d’accompagnement, puisque les contours du dispositif d’incubation puis d’essaimage des projets prospectifs de l’Enseignement catholique ont été esquissés en fin de journée.

Le 7 février, à la prochaine Commission permanente, une première vague d’une dizaine de projets intégreront cet Esca’lab. Leur mission : passer de la sphère de l’exploration à celle de l’exploitation, de l’émergence à l’affirmation. Autant de chemins qui feront avancer l’ensemble de l’Enseignement catholique vers demain.

11 janvier. 8 h du matin. Près de 600 personnes ont bravé la pluie et passent les portiques de la Cité des sciences. Direction le Centre des congrès où de jeunes équipes d’accueil efficaces les guident jusqu’à une salle confortable. Fauteuils molletonnés et néons fluo sur scène ouverte : Nous sommes dans l’amphi Gaston Berger, qui se trouve être le père de la prospective : le futur de l’Enseignement catholique commence aujourd’hui. Heureux d’avoir échangé avec Jeanne, étudiante en Isfec et possible Greta Thunberg de l’Enseignement catholique, Philippe Delorme, son secrétaire général, a salué l’enthousiasme et l’énergie qui présidaient ce matin-là, à la montée en puissance de la démarche Prospective.

 

Pédagogue, Pierre Marsollier, délégué du Sgec, a ensuite placé la transformation au cœur de la journée du 11 janvier, en s’appuyant sur les schémas co-construits lors d'un « Voyage apprenant », avec l’équipe de Codesign-it!, qui accompagne la démarche Prospective de l'Enseignement catholique depuis trois ans. Sur scène, quelques-uns de ces explorateurs sont aujourd’hui facilitateurs. Chefs d’établissement, directeurs diocésains, membres du Sgec ou d’organismes partenaires - d’Air Liquide à Pôle emploi –, ils se sont immergés au sein de structures ayant créé des Lab d’innovation pour mieux intérioriser les stratégies et les processus de changement. Pour Pierre Marsollier, le 11 janvier se veut une journée transformante : « Il s’agit de passer de la sphère de l’exploration, marquée par un haut degré d’incertitude, expérimentale, à celle de l’exploitation, où le projet, à force d’ajustements, se fortifie, chemin faisant, confirme sa valeur ajoutée, peut être partagé. Ce processus repose sur l’itération : le faire pour comprendre. Dans Exode 4, 27, c’est la réponse du peuple au don de la loi : “Nous ferons et nous entendrons”. »

Pour guider ce processus, de l’émergence à l’affirmation, les contours d’un « Esca’lab », dispositif de production et de valorisation en vue de transférabilité, des nouveaux projets de l’Enseignement catholique ont été esquissés en fin de la journée du 11 janvier. Son principe : accueillir demain les nouvelles idées. Accompagner leur expérimentation puis leur diffusion pour le compte de tous à l’aide de plusieurs échelles :

  • En Escale, on réunit l’équipage pour embarquer
  • En Escalier, on avance progressivement avec une proposition d’apports continus, comme un échange de pratiques en distanciel, à programmer tous les 11 du mois à 11 h 11.
  • En Escalade, on franchit les obstacles et lève les freins avec le concours d’une équipe mobile de soutien
  • En Escadrille, des communautés de projets  sont animées nationalement, par programme et/ou par territoire, pour harmoniser et synchroniser les avancées, organiser les transferts d'expertise.

Voici les grands principes « illustrés » du processus qui permettront aux projets d’intégrer une coordination stratégique et de se développer.

La séquence d’envoi du 11 janvier a permis de dresser une première cartographie des manifestations d’intérêts, des envies des représentants de chaque diocèse, présents à la manifestation. La commission permanente du 7 février prochain verra l’intégration d’une première vague de projets à ce dispositif : pour affiner ce processus et devenir des projets partagés pour le compte de tous.

 

Demandez le Replay !

Sur le You-Tube de l'Enseignement catholique, retrouvez toutes les captations de la Web TV Prospective animée par Marc Tronchot

  • Les tables rondes des porteurs de Kiosques
    Elles donnent à voir un aperçu des projets qui ont été objets de partages et d'analyses de pratiques par les participants et donneront lieu à une collection de podcasts Esca'lab.

 

  • La séquence d'envoi de la journée Prospective

 

Sans oublier l'émission spéciale de la Web Radio de l'Ensemble scolaire Edmond Michelet, ici!

 

Et le diaporama de la Journée:

 

Méthodologie du changement

 

"Voyageurs apprenants" 

Partagez cet article