La Bavière réenchante la francophonie

Le 19 octobre, à l’initiative de l’enseignement catholique bavarois, un séminaire réunissait une centaine de lycéens engagés dans l’apprentissage du français, pour échanger sur le thème suivant : « Vivre notre Foi – Réenchanter la francophonie – à l’exemple du Burkina Faso ».

 

Cette journée a été organisée en partenariat avec Missio – une ONG catholique qui a pour but de renforcer la conscience des fidèles et d’appuyer les églises locales dans le monde-, et avec le concours de l’Enseignement Catholique d’Alsace et de France.
Le Burkina Faso, qui bénéficie de l’engagement de Missio, était l’invité d’honneur de cette rencontre et permettait une articulation particulièrement heureuse entre engagement spirituel, action humanitaire et francophonie.
Sous la présidence bienveillante du Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque d’Ouagadougou, la journée débutait par la présentation de dix années d’engagement humanitaire au Burkina Faso de l’Ensemble scolaire Walbourg à Strasbourg.
Préparé par Olivier Combeau et Marie-Claire Léobold, professeurs, un retour en images permettait de saisir la fécondité de cet engagement et les relations chaleureuses et fraternelles qu’il suscitait. Quelques élèves du lycée avaient fait le déplacement avec leurs professeurs pour rencontrer les lycéens bavarois.
Bien entendu, ces communications et échanges s’effectuaient en français, langue de travail et de communication de la journée.

Un ensemble d’ateliers, en groupes restreints, proposaient ensuite aux lycéens bavarois de s’exercer à la langue française et d’explorer des thèmes culturels ou humanitaires.

Parfois pointus, les ateliers témoignaient parfaitement de l’ambition de l’Enseignement Catholique bavarois d’associer étroitement l’exercice de la langue, la rencontre, la découverte culturelle et l’engagement.

De ce point de vue, le projet même de la francophonie se trouvait très concrètement vécu, illustré et mis en valeur.

En fin de journée, des élèves porte-paroles de leur atelier, ont partagé, en français, un bref compte-rendu des échanges et des découvertes.

Cette initiative permit également des rencontres et échanges chaleureux entre les organisateurs et les différents intervenants et qui donneront lieu à des prolongements.

Les participants à cette journée, courte et dense, bénéficiaient de l’environnement exceptionnel du Gymnasium de l’Abbaye bénédictine de Schäftlarn, près de Munich, et de l’accueil de la Communauté.

Les ateliers

  1. La situation politique actuelle au Burkina Faso ainsi que son histoire
    (Kardinal Philippe Ouédraogo, Burkina Faso)
  2. L’organisation « Missio» et son engagement au Burkina Faso.
    (Domkapitular Msgr. Wolfgang Huber, München)
  3. Onze ans d’humanitaire au Burkina Faso
    (Olivier Combeau, Strasbourg)
  4. L’influence de la Francophonie à la diffusion de la Foi catholique. (Jean-Louis Barbon, Paris)
  5. «Et en plus, je parle français!»
    Atelier de promotion en faveur de l’apprentissage de la langue française. (Fabrice Gonet, Attaché de Coopération pour le français, München)
  6. Le souffle des ancêtres
    (Bischof Modeste Kambou, Burkina Faso)
  7. La langue française et la littérature francophone en Afrique subsaharienne.
    (Professor Dr. Jonas Riesz, München)
  8. La jeunesse au Burkina Faso
    (Abbé Felix Shalom Ouédraogo, Burkina Faso)

Partagez cet article

X