Forum Santé prévention – édition 2020

Valoriser, encourager et mutualiser les initiatives de prévention menées en milieu scolaire, en lien avec l’éducation à la santé et à la citoyenneté... Tel est le but de la deuxième édition du Forum Santé Prévention proposé le 29 avril 2020 à Tours par la fédération éducative et sportive de l’enseignement catholique (Ugsel).

Téléchargez l'affiche de l'événement ici

 

Pour la 2e année consécutive, l’Ugsel, fédération éducative et sportive de l’Enseignement catholique, organisera dans le cadre de Cop’educ son Forum Santé Prévention à proximité de Tours (37), le 29 avril 2020. Il s’agit de proposer à nouveau un espace d’échanges de pratiques en matière d’actions de prévention en milieu scolaire et de mise en œuvre du parcours éducatif Santé qui se décline depuis 2016, de la maternelle au lycée.

En filigrane de ces pratiques :  le développement intégral de la personne « Si ce thème ne fait pas la une de l’actualité des réformes, pour nous, c’est un sillon de fond qu’il faut continuer à travailler », explique Cédric Guilleman, secrétaire général de l’Ugsel.

 

Au programme de ce nouveau rendez-vous, des parcours seront proposés aux chefs d’établissements et à leurs équipes pour découvrir de nouvelles expérimentations à travers les 6 villages d’exposants (acteurs institutionnels et établissements). Avec l’objectif de les transposer dans leurs établissements.

 

Ces échanges seront complétés par les conférences du professeur Carrer, cardiologue, qui reliera, données scientifiques à l’appui, la question de l’activité physique et de son impact sur le développement cognitif des jeunes, et celui de la psychologue Béatrice Sabaté, sur les apports de la discipline positive à l’école.

 

Téléchargez ici l'affiche du concours

 

Concours

 

En vue de l’événement, un concours est organisé par niveau d’enseignement -du premier degré au lycée- sur la prévention des addictions en partenariat avec la mutuelle St Christophe. L’objectif est d’inviter les jeunes des établissements à créer des supports créatifs pour mobiliser leurs pairs.

 

 

 

La responsabilité en partage :
tout un projet pour L’Ugsel

Ugsel, la fédération sportive éducative de l’enseignement catholique, (1 311 589 adhérents à la rentrée 2019, 1er et 2nd degrés confondus) s’est dotée, le 1er février dernier, d’un projet intégrant tous ses champs d’action, d’animation sportive et institutionnelle, de formation des enseignants en matière de santé et de prévention et de gouvernance; répondant ainsi à une demande de formalisation de la nouvelle Agence nationale du sport.

« Fruit d’une démarche participative initiée en juin 2019, ce document rend plus visibles nos actions, que ce soit à l’échelon national, territorial ou des comités. Il s’agit pour nous de faire réellement fédération et de développer pour cela une conscience partagée de la responsabilité de chacun dans la mise en œuvre de ce projet commun », indique Cédric Guilleman, secrétaire général de l’Ugsel.

C’est dans cet esprit de responsabilité en partage, y compris avec les jeunes, que la fédération développe pour eux de nouvelles formations. Elles portent notamment sur la prévention des comportements à risque en lien avec une addiction (1 360 jeunes formés à ce jour en 1er et 2nd degrés), qui sera généralisée à la rentrée prochaine ; et bientôt sur la lutte contre les violences et le harcèlement, en cours d’expérimentation en région Centre.

« Notre pari est de privilégier des mises en projet entre pairs qui engagent les jeunes, les amènent à faire des choix. Au-delà de la question de la prévention et de la nécessité de déployer de réelles politiques de santé dans les établissements, nous visons le développement de leurs compétences psychosociales et de toute leur personne », souligne Cédric Guilleman.

Pour soutenir leur engagement citoyen, l’une des priorités de l’Ugsel est aussi de proposer à ses jeunes adhérents de nouvelles responsabilités officielles (arbitres, secouristes, organisateurs lors des championnats) et de les y former dans le cadre notamment de la mobilisation autour des Jeux olympiques 2024. Autre axe fort que l’Ugsel veut approfondir : la sensibilisation à la notion de fraternité. En insistant davantage sur le plaisir de « faire équipe » pour attirer plus de jeunes – et de filles en particulier – vers l’activité physique ou le sport. En développant aussi des challenges inclusifs – à l’image des premières expériences organisées en régions en futsal, en basket, en escalade – réunissant des équipes mixtes de jeunes avec et sans handicap. Fidèle au sillon creusé par Laudatosi’, la fédération porte un dernier terreau d’engagement : celui de l’écologie.

« De la question des déplacements à celle de l’organisation des compétitions, nous voudrions mettre en place la démarche dans toutes nos actions », conclut Cédric Guilleman.

Partagez cet article

X