Ker Anna met le "handiCAP" sur l'Amazonie - Enseignement Catholique

Ker Anna met le « handiCAP » sur l’Amazonie

Le confinement n’a pas eu raison de la dynamique du lycée. La pédagogie de projets menée dans ce lycée professionnel spécialisé dans le service à la personne est une des clefs de la réussite des élèves. En plus des cours théoriques, des travaux pratiques et des stages, ils s’investissent dans de nombreux projets qui restent une source de motivation. Le lycée est acteur du territoire et durant cette période très particulière, les projets commencés ont perduré et d’autres ont vu le jour à l’initiative des élèves et de l’équipe pédagogique. Ce dynamisme a été repéré par Yann JONDOT, Ministre collaborateur du handicap pour le projet « HandiCap sur l’Amazonie » qui a choisi ce lycée comme partenaire.

Hélène CONTAT
directrice-adjointe du lycée Ker Anna de KERVIGNAC

 

Jeux, Photos, Lettres, Poèmes et Conte

Les élèves de différentes classes ont mis leur créativité au service des personnes les plus vulnérables au Covid 19. Dès le début du confinement, les élèves de bac pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) ont participé à la création de supports d’animation qui ont été transmis à plusieurs EHPAD et autres structures d’accueil de personnes âgées et de personnes en situation de handicap.
Des poèmes, des jeux, des photos, des lettres ont été envoyés régulièrement au personnel qui les transmettait aux personnes accueillies.

Julian, animateur dans un EHPAD témoigne : « Un grand MERCI, pour votre soutien en ce moment difficile, notamment pour les résidents. Votre soutien est essentiel pour les résidents et les équipes.
Je leur lis toutes les lettres et poèmes transmis et montre tous les dessins, photos. Les résidents et les équipes sont touchés par votre générosité. » Maëva, élève de terminale, a transmis de
magnifiques photos « mes grands parents aiment beaucoup quand je leur montre mes photos, j’ai pensé que faire plaisir à des personnes que je ne connaissais pas me permettrait aussi de les aider à ma manière ». « On apprend différemment tout en aidant les autres et pour moi c’est quelque chose de très important » précise Charlyne, élève de 2 nde.

Dans cette même idée, les élèves de bac pro ont aussi participé au projet « Une lettre, un sourire ».
La grande majorité des élèves a accepté d’écrire une lettre ou plus, sur une plateforme nationale à destination d’une ou de plusieurs personnes isolées principalement dans les EHPAD. Certains ont même accepté de transmettre leur numéro de téléphone afin de pouvoir communiquer directement avec la personne qui avait bénéficié de cette action de solidarité.

« A certains moments, j’avais besoin de me dire que d’autres personnes vivaient difficilement cette période, leur écrire une lettre me permettait de relativiser » ajoute Dyllan, élève en seconde. Les élèves de CAP ont également écrit des lettres dans les cadres des cours de français. Mme Le Visage précise « Exercice certes difficile pour des élèves qui ont souvent du mal à se lancer dans l'écriture mais qui ici prend à leurs yeux un sens bien différent : celui d'utiliser l'écrit pour agir pour les autres ».

Dans le cadre des cours d’animation, ils ont travaillé sur l’écriture d’un conte et de son illustration. Ce dernier sera transmis aux écoles partenaires. « Là encore, cet outil avait des fins pédagogiques, mais aussi l’occasion de travailler la confiance en soi : être créatif et imaginatif, ne pas se sentir jugé, se « lâcher », ça fait du bien ! » précise Mme GAUDART, enseignante.

 

Du livre de recettes aux chorégraphies

Dans le cadre des cours de cuisine, les élèves de seconde ont réalisé un petit livre de recettes adapté pour les personnes âgées et les enfants. Chaque élève trouvera à l’intérieur de ce livret une des recettes qu’il a adaptées et décorées selon ses goûts et ses envies. L’une des enseignantes à l’initiative de ce projet, est agréablement surprise par l’énergie que les élèves ont déployée afin de pouvoir offrir dès que possible ce livret aux structures partenaires.

C’était aussi l’occasion pour eux de découvrir que l’on peut être créatif en cuisine, grâce aux outils numériques. Le but de ce livret était aussi de conjuguer leurs compétences acquises en TP Culinaires, en informatique et en animation. Jade et Jody, élèves de seconde ont préparé des chorégraphies qui étaient transmises à l’animateur d’un IME. « Il fallait que l’on continue à bouger et cela nous a permis de nous rendre utiles ».

 

Solidarité, entraide, altruisme et Cap sur l’Amazonie

 

Grâce à des enseignants motivés et qui ont toujours la volonté de faire partager des valeurs
humaines telles que la solidarité, l’entraide et l’altruisme, les élèves ont, comme d’habitude, parfois
été surpris par leurs réalisations et leur investissement. Un sentiment de fierté apparaissait sur les
visages quant les projets étaient travaillés lors des visio. L’équipe éducative les remercient car ces
moments de partage ont ainsi permis de maintenir un lien avec les élèves et de permettre à tous de
maintenir ce bel élan de solidarité qui fait partie de l’identité du lycée Ker Anna. Des projets qui ont
permis aussi de poursuivre le travail scolaire à distance et sous une autre forme...et de maintenir au
travail une très grande majorité d’élèves.

Jusqu’aux vacances scolaires, les élèves vont commencer à réfléchir sur le projet « HandiCap sur
l’Amazonie ». Mr Yann JONDOT, Ministre collaborateur du Handicap se bat depuis de longues années
en faveur de l’accessibilité. Partenaire du lycée depuis 2 ans, il a choisi 2 établissements dont le lycée
Ker Anna pour l’accompagner dans sa prochaine expédition en Amazonie. Il viendra au lycée et
rencontrera les élèves avant et après son départ. Pendant l’expédition, les élèves le suivront grâce à
des visios déjà programmées à des endroits bien précis. Mr Le Vouédec, chef d’établissement, est
très favorable à la poursuite de ce partenariat qui apporte beaucoup aux élèves : « L’expérience
menée sur l’année scolaire 2018 -2019 sur l’accessibilité à Kervignac en partenariat avec la mairie a été très riche ». P. LE QUELLENEC, enseignante coordinatrice et responsable du projet précise « De belles émotions et de beaux instants partagés en perspective qui permettront aux uns et aux autres de grandir tant sur le plan professionnel que personnel ».

Partagez cet article

X