Le trésor des familles fragiles - Enseignement Catholique

Le trésor des familles fragiles

Rapprocher de l’école les parents est une préoccupation partagée par l’Ecole catholique et son association de parents d’élèves, l’Apel. Pour rejoindre les familles les plus éloignées de l’école, des établissements comme Saint-Joseph ou le Sacré-Cœur, à Lille, s’associent à des actions menées en partenariat avec ATD-Quart Monde et les structures éducatives du quartier.

Un sourire, un petit mot pour chacun, et de discrets rappels aux exigences scolaires… Devant le portail et dans la cour de Saint-Joseph, à Lille, l’accueil assuré par le directeur Bastien Gabriels et les enseignants permet de nombreux échanges informels mais non moins précieux. Car cette petite école d’une centaine d’élèves, située dans le quartier de Fives, classé en zone urbaine sensible, soigne le lien aux familles : « On ne peut pas faire cours en évacuant l’éducatif, ce domaine partagé avec les parents. Du coup, je suis très attaché à leur porter une parole bienveillante et compréhensive et qui prenne en compte les réalités de vie de chacun. J’essaie d’expérimenter un rapport côte à côte et non plus face-à-face avec les enfants et les parents », déclare le directeur. Voilà qui l’a incité à s’associer au programme de développement social local mené par ATD Quart Monde. Reconnue experte du rapprochement entre l’école et les parents, notamment ceux qui en sont le plus éloignés, l’association milite pour la création d’espaces parents ou la formation des enseignants à la communication. À Fives, ATD pilote depuis 2009 une campagne sur les droits de l’enfant, en direction d’une douzaine d’établissements scolaires dont les écoles catholiques de Saint-Joseph et du Sacré-Cœur. Autour d’une thématique liée au vivre ensemble, chaque classe bénéficie d’une animation débat préparée et conduite collégialement par ses enseignants, des membres d’ATD et des parents, parmi lesquels l’association veille à impliquer les plus démunis. Chaque année, une grande fête de quartier réunit les participants autour des productions des écoliers ou d’ateliers éducatifs.

Croisement des regards

Chez les parents d’élève, Véronique Idir a apprécié « cette chance de pouvoir tous mieux se connaître », tandis qu’Hakima Bouras a été très touchée de voir les rapports entre enfants et adultes évoluer : «  Les enseignants me semblent souligner davantage le positif chez les élèves et, moi-même, j’ai compris combien des mots dits sous le coup de l’énervement pouvaient blesser. »

relations-ecole-enfant-famille-enseignement-catholique

Pour Marie Verkindt, enseignante retraitée de l’enseignement catholique et pilote du projet ATD sur Fives, « cette adhésion des parents reflète de fortes attentes en matière de valeurs humaines, alors que les enseignants restent parfois plus focalisés sur les savoirs. Cela contredit aussi le prétendu désinvestissement des milieux populaires, un terrible malentendu… Les enseignants n’imaginent pas toujours les écarts de représentations qui biaisent le dialogue. ». Pour asseoir le partenariat école-familles, ATD associé au centre social, anime des moments de travail entre parents, dont ceux qui sont dits« éloignés » de l’école et les autres éducateurs des enfants, enseignants et acteurs de quartier. La méthode utilisée est inspirée de celle élaborée par l’atelier du croisement des savoirs et des pratiques d’ATD Quart Monde.

Apprendre ensemble les uns des autres et progresser dans une connaissance mutuelle… L’opération des « petits mots » – recueil de remarques des parents sur un thème donné – illustre bien cette posture d’écoute surtout quand les enseignants prennent en compte certaines de leurs suggestions en matière de pédagogie ou s’appuient sur elles pour mener un travail d’explication et d’harmonisation des sanctions.

Goûters festifs, ateliers – jardinage, cuisine, écriture – impliquant les parents, ou soirées débats autour de thèmes éducatifs, les sections locales de l’Apel multiplient aussi les occasions de rencontres. Et pour conforter ce climat de confiance, Saint-Joseph et le Sacré-Cœur peuvent enfin s’appuyer sur les outils – clips vidéo et fiches d’animations – proposés par la direction diocésaine de Lille, qui a fait de la relation école-familles une de ses orientations prioritaires.

eca363Issu du magazine Enseignement catholique actualités n° 363, octobre - novembre 2014

À retrouver dans l'ECA n° 363

Partagez cet article

X