Des lycéens à la rencontre des migrants - Enseignement Catholique

Des lycéens à la rencontre des migrants

Du 4 au 10 février 2017, une quinzaine de lycéens de Notre-Dame-La-Riche à Tours sont partis vivre une semaine humanitaire dans le camp de réfugiés de la commune de Grande-Synthe, tout près de Dunkerque dans le Pas-de-Calais. Un séjour fort en émotions et en enseignements. Cette dynamique de solidarité envers les migrants s'enracine dans un voyage organisé par la pastorale scolaire à Lampedusa en octobre 2015.

Les lycéens tourangeaux de Notre-Dame-La-Riche s'engagent en faveur des migrants. Seize d'entre eux ont vécu, du 4 au 10 février, une semaine dans le camp de réfugiés de la commune de Grande-Synthe, tout près de Dunkerque dans le Pas-de-Calais. Ils ont rencontré les associations humanitaires de la région tels que Salam, la Communauté Emmaüs de Grand-Synthe ou L'Auberge des Migrants à Calais. En immersion, ils ont véritablement participé à la vie du camp : préparation de repas qu'ils ont distribués aux réfugiés, ateliers bien être et cuisine avec les femmes, animations avec les enfants, tri et rangement des entrepôts de vêtements… Les lycéens ont aussi pris part à une maraude à Calais où, malgré la démantèlement de la Jungle, il reste de nombreux migrants.

« En cinq jours, on est passé par tous les états, prévient Robin Durieux, directeur adjoint de Notre-Dame-la-Riche, en charge de la pastorale scolaire et cheville ouvrière du séjour: À notre arrivée, les jeunes ont été secoués par la vue du camp, par les rencontres. Ils ont vu des enfants de 6-8 ans en réunion pour préparer leur passage en Angleterre, ou un autre leur dire : " I have no name " ... Le premier jour a été difficile, il a fallu que les lycéens trouvent leur place, mais tout a roulé par la suite. Dans cet univers qui peut être violent, ils ont fait un bien fou. Les personnes sceptiques au départ ont changé d'avis, le directeur du centre nous a demandé si nous étions prêts à revenir ! »

Cette dynamique de solidarité s'enracine dans un voyage à Lampedusa organisé en octobre 2015 dans le cadre de l'animation pastorale. Elle a été entretenue par une rencontre au Parlement européen de Strasbourg sur la thématique de la réhumanisation de l'accueil des migrants ainsi qu'un séjour préparatoire à Grande-Synthe en novembre 2016 : «L'aventure de Lampedusa et nos témoignages au retour ont changé le regard porté sur l'autre et permis que l'élan de solidarité gagne la génération des lycéens suivants.» Désormais, c'est le carnet de bord du séjour, mis en ligne sur la page Facebook dédié à l'opération qui témoigne de la situation des migrants et vise à susciter de nouveau engagements.

Suivre l'aventure des seize lycéens de Notre-Dame-de-la-Riche à la rencontre des migrants dans la région de Dunkerque
sur la page Facebook dédiée

 

Des lycéens de Pontoise s'engagent aussi

À découvrir aussi, la plaidoirie prononcée au concours annuel du Mémorial de Caen par les lycéens de Notre-Dame-de-la-Compassion de Pontoise en faveur de Gazaleh. Cet Éthiopien de 16 ans a été brûlé et amputé d’une jambe et d’un bras dans un incendie à Calais. Hospitalisé en France, il attend le statut de réfugié pour bénéficier de deux dernières opérations.

Une page Facebook a été crée pour relayer l'information et récolter des dons.

Partagez cet article

X