De l'art de bien jouer! - Enseignement Catholique

De l’art de bien jouer!

L'Institut Supérieur de Formation de l’Enseignement Catholique (Isfec) Saint Julien
 de Caluire (69) propose un nouveau dipôme universitaire formant à l'organisation et à la conduite de projets utilisant le jeu dans les apprentissages, la socialisation, et l’épanouissement des enfants. Un cursus proposé en partenariat avec le Centre National de Formation aux Métiers du Jeu et du Jouet.

Coordonnateur de projet jeu et d’activités ludiques en milieu éducatif, spécialité scolaire ou périscolaire, c'est le nouveau diplôme universitaire proposé par l’Institut supérieur de formation de l’enseignement catholique (Isfec) Saint-Julien.

Il s’adresse à toute personne qui travaille ou souhaite travailler avec des enfants de 3 à 12 ans. Sa visée professionnelle : la gestion d’équipe et de projets ainsi que l’utilisation du jeu en milieu éducatif. Ce DU de niveau I est accessible à toute personne qui possède un bac +3, un titre de niveau II ou une expérience professionnelle dans le domaine du jeu, de l’enseignement et de l’animation (sur dossier). Des passerelles sont aménagées avec la formation ludothécaire ou une formation universitaire en sciences du jeu.

La formation (192 heures théoriques et 20 jours de stage) se déroule sur le campus de l'Oratoire à Caluire de septembre à juin, en partenariat avec le Centre National de Formation aux Métiers du Jeu et du Jouet (FM2J).

La formation se compose d’un tronc commun :

Découvrir une approche pluridisciplinaire du jeu
Comprendre l'importance du jeu dans le développement et les apprentissages de l'enfant
Connaître les différents types de jeux et savoir les proposer
Monter des projets d'activités ludiques, gérer une équipe et un budget

Et d'une spécialisation au choix:

Option 1 : L'utilisation du jeu en milieu scolaire
Option 2 : L'utilisation du jeu en milieu péri-scolaire

Plus d'informations sur le site de
l'Isfec Saint-Julien

Contact : accueil@oratoire-lyon.net - Tél. : 04 72 10 69 00.

Partagez cet article

X