Séminaire autour des relations inter-personnelles

Comprendre en quoi la relation aux autres interagit directement avec les missions et les fonctions de chacun et comment les différents points de vue peuvent s'articuler autour d'un projet commun et du Bien commun. Tel est l'objectif de ce séminaire sur les relations inter-personnelles dont Jérome Brunet, reponsable du département Éducation présente les conclusions, au micro de Stéphanie Gallet. L'objectif est de créer un groupe de travail pour comprendre comment éduquer chacun à la relation, comment gérer les situations conflictuelles ou favoriser les bonnes relations entre les différents acteurs de l'enseignement.

Jérôme Brunet, secrétaire général adjoint: « Pendant le séminaire, nous avons travaillé avec un outil qui s’appelle « Diapason » qui permet de confronter différents points de vue sur un sujet donné. Nous avons fait travailler ensemble des membres du département éducation et des directeurs diocésains, des formateurs avec des chefs d’établissement. On a fait travailler ensemble différents points de vue, quand on est chef d’établissement, on n’a pas forcément le même point de vue qu’un enseignant, et comment ces points de vue peuvent s’articuler les uns aux autres en vue d’un bien commun, d’un projet commun. On a donc travaillé à partir des peurs que l’on peut avoir sur un projet , des attraits que l’on peut avoir à coopérer et puis des tentations : c’est à dire des transgressions éthiques qui peuvent éventuellement venir en travers d’un sujet. Nous sommes arrivés à des propositions concrètes de fonctionnement entre des acteurs. »

« Nous allons continuer ce travail de réflexion et voir comment on peut articuler toutes les dimensions et les acteurs de l’enseignement catholique pour aller vers une éducation à la relation. La relation, elle est, à la fois très naturelle à l’homme, et en même temps avoir des relations constructives ce n’est pas du tout naturel, ça s’apprend. Gérer des conflits, travailler en équipe, aborder un sujet complexe, ce n’est pas naturel donc comment on peut s’approprier des outils pour améliorer les relations. Ce groupe de travail va continuer à travailler ensemble et réfléchir à déployer cette question là plus largement dans l’enseignement catholique. »

Partagez cet article