La réforme de la formation professionnelle

C'est l'un des grands chantiers en cours et une voie d'avenir pour un certain nombre de jeunes. Le point avec Jean-Marc Petit, le délégué général du Rénasup, le réseau national d'enseignement supérieur privé, au micro de Romain Mazenod sur les ondes de RCF.

« Si on veut revaloriser la voie professionnelle, il faut d’abord montrer qu’elle a du sens par rapport aux attentes du marché du travail et montrer qu’il ne s’agit pas d’une voie de garage, jamais ! On peut aller de diplôme en diplôme et finir ingénieur en partant d’un bac professionnel.
Aujourd’hui, un jeune qui passe son bac pro a en moyenne deux ans de moins qu’il y a quelques années, car à l’époque il avait toujours doublé au moins une fois, et le bac pro c’était en quatre ans et aujourd’hui c’est trois ans. La maturité pour intégrer une entreprise peut alors parfois poser problème. Il faut que l’on propose en complément du bac pro, une formation supplémentaire de qualification pour permettre de murir et d’améliorer leur performance dans l’entreprise, mieux comprendre les règles. »

Partagez cet article