Après la rencontre, place au témoignage - Enseignement Catholique

Après la rencontre, place au témoignage

Les lycéens de Saint-Joseph-La Salle de Dijon se sont engagés pour deux ans dans un projet de solidarité visant à comprendre les inégalités de développement, immersion en pays malgache à l’appui. Ils font leur rentrée 2018 sur les chapeaux de roue, alternant récits de leur séjour et actions de soutien à distance afin de faire fructifier, pour la bonne cause, la bourse Inisia reçue en juin 2018 lors de la remise des Trophées.

Vincent BIZOUARD

 

Soeur Sabine témoigne des conditions de vie à Madagascar

« Comprendre pour Entreprendre… » . Ce projet concerne un groupe de 20 élèves du lycée Saint Joseph-La Salle de Dijon, tous issus de classes de première. 1ère générale (S et SES), 1ère STI, 1ère bac professionnel. Au départ ce projet est un engagement sur 2 années scolaires (1ère et terminale) qui a débuté en septembre 2017 et qui a pour mots d'ordre : rencontrer, comprendre, entreprendre mais aussi témoigner. Son point fort est une immersion de 3 semaines à Madagascar, immersion qui a eu lieu en avril dernier.
Pourquoi Madagascar ? Car c’est un des pays les plus pauvres de la planète où 92% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et on y parle le français, ce qui facilite les échanges. Ce voyage est essentiellement basé sur la rencontre. Le groupe s’est rendu à Madagascar pour rencontrer des associations, des congrégations, des entrepreneurs, des ONG, des hommes et des femmes qui luttent contre la pauvreté et la combattent quotidiennement pour la dignité des malgaches mais également de jeunes lycéens malgaches afin de découvrir leur mode de vie et une autre culture.
Avec cette nouvelle année scolaire qui commence nous allons entamer la seconde phase du projet : Entreprendre. Nous allons témoigner de notre vécu auprès des lycéens, des collégiens et des élèves de primaire et mettre en place des actions afin de soutenir financièrement des projets des associations rencontrées : achat de matériel ou de manuels scolaires, fourniture d’un yaourt hebdomadaire issue d’une laiterie locale à chaque enfant bénéficiant sur place d’un suivi nutritionnel, aide financière à la construction d’une école rurale, d’une cantine scolaire… Ainsi la bourse Inisia que nous avons reçu sera essentiellement affectée à ces partenariats.
Nous n’avons d’ailleurs par attendu que l’année scolaire débute puisque dès le dimanche 2 septembre, afin de récolter des fonds, nous étions présents sur le Dijon-Vélotour en tant que volontaires pour aider à l’organisation. Puis le vendredi 14 septembre nous avons réuni 330 élèves de seconde du lycée autour de la problématique « En quoi Madagascar présente-t-il certaines caractéristiques d’un pays en mal de développement ? », problématique en lien avec leur programme de géographie.
Cet atelier-conférence était animée par Sabine, une sœur rencontrée lors de notre séjour à Madagascar et de passage à Dijon. Après avoir décrit son quartier de Sahalava à Fianarantsoa et la typologie des familles qu’elle rencontre dans son association « AkanyFivoarana » (Nid de développement), Sabine a abordé les problèmes de santé, d’éducation et de malnutrition de son quartier et plus généralement sur la grande île. Enfin mi-octobre nous nous retrouvons lors d’un weekend de réflexion sur les suites à donner à nos actions tout en faisant un bilan « à froid », 6 mois après notre séjour sur la grande île. Au final un début d’année scolaire déjà bien rempli pour « Comprendre pour Entreprendre ».

Partagez cet article

X