Aider les écoles catholiques du Liban

La crise sanitaire au Liban va jusqu'à menacer la survie de certaines écoles dont les établissements chrétiens déjà en fragilité. L'Enseignement catholique de France se préoccupe de soutenir son homologue du Pays du Cèdre. Pour ce faire, il invite les établissements français à manifester leur solidarité, participe à des campagnes de sensibilisation auprès de diplomates et de politiques et relaie l'appel aux dons que s'apprêtent à lancer l’Œuvre d’Orient et l’association Raoul Follereau.

Chaque jour apporte son lot de mauvaises nouvelles venues du Liban. Situation sociale tendue, économie en faillite, banques fermées, perte de confiance dans les responsables politiques, affrontements dans les rues… Malheureusement, les écoles en général et les écoles chrétiennes en particulier sont prises dans cette tourmente au point que beaucoup voient leur existence même menacée.

Les écoles catholiques au Liban sont, aujourd’hui, en extrême fragilité.

L’Enseignement catholique de France ne peut pas rester les bras croisés face à la souffrance des élèves, des familles, des équipes éducatives et pédagogiques, des chefs d’établissements… libanais. Depuis plusieurs mois, nous cherchons le meilleur moyen de les aider, sans trouver la solution miracle. Et les conséquences de la crise sanitaire ont compliqué, voire neutralisé, nos moyens d’action. Comment pouvons-nous être le plus pertinent possible ? Nous sommes en lien avec d’autres organismes pour nous concerter : Office international de l’Enseignement catholique, Associations d’anciens élèves, Œuvre d’Orient…

 

Plusieurs initiatives ont été lancées :

 

  • Tout d’abord, il nous semble très important de manifester notre proximité, notre compréhension et notre compassion à nos amis. Si cela ne règle pas leurs problèmes, ce soutien fraternel les aide moralement. Pour ce faire, nous avons invité les établissements français qui ont un partenaire au Liban à s’en rapprocher pour lui manifester son amitié et échanger avec lui sur sa situation quotidienne.

 

  • Ensuite, nous souhaitons davantage sensibiliser la société française et international afin que des solutions soient trouvées et mises en œuvre. Différentes actions sont en cours auprès de diplomates et de responsables politiques (Groupe d’amitié France – Liban de l’Assemblée nationale et au Sénat…). D’autres sont en préparation auprès de l’UNESCO et des Nations-Unies à Genève (webinaire, side event…).

 

  • Enfin, pour ce qui est de l’aide d’urgence, l’Enseignement catholique soutient l’appel de l’Oeuvre d’Orient afin de récolter des dons pour soutenir les écoles catholiques du Liban. Pour rejoindre cette action, cliquez ici

Partagez cet article