Addictions en hausse chez les jeunes - Enseignement Catholique

Addictions en hausse chez les jeunes

Le 14 juin dernier, les nouveaux résultats du second baromètre de la Macif ont été révélés à la presse. Experts et psychologues s’inquiètent de l’évolution des comportements addictifs chez les jeunes et de leurs conséquences. Pour pallier cela, un nouveau moyen de prévention a été présenté : « After Chill », un escape game pédagogique conçu en partenariat avec l'Université catholique de Lille.

Valentine Maïer

Les premiers constats inquiètent les scientifiques : la consommation abusive et importante de substances chez les jeunes persiste, et les comportements à risque qu’elle engendre se multiplient.

La dernière étude réalisée par Ipsos pour la Macif, assureur mutualiste, fait le point sur les résultats et évolutions d’un second baromètre pessimiste , suite à un premier réalisé en mars 2021. Dans cette étude, la Macif entourée d’experts, de psychologues et de la Fage (Fédération des Associations Générales Etudiantes), s’est intéressée à un échantillon de 3 500 jeunes, de 16 à 30 ans.

 

Cinq tendances

On discerne cinq tendances marquantes chez les jeunes. L’étude met en lumière cette consommation plutôt stable mais qui demeure inquiétante. On observe une normalisation de la consommation d’alcool et de drogues chez les adolescents qui la considèrent souvent comme un facteur d’intégration sociale. C’est une génération particulièrement sensible qui tente de fuir la réalité, quitte à se mettre en danger.

A cette consommation, s’ajoute une perception du risque minorée et en recul, particulièrement chez les consommateurs, et dans une moindre mesure chez les non consommateurs. On remarque que les jeunes ont moins conscience des risques concernant les drogues dures, ainsi que les écrans et l’alcool. On estime notamment que 2 jeunes sur 5 passent plus de 6h devant un écran par jour.

Cette consommation se révèle être également à l’origine de plus de pertes de contrôle. Ainsi, près de 6 jeunes sur 10 ont déjà perdu le contrôle d’eux-mêmes au moins une fois du fait de leur consommation de substances Ces tendances à la perte de contrôle sont en hausse par rapport à 2021.

De plus, la consommation de substances et d’écrans entraîne davantage de situations négatives. Suite à leur consommation de substances et d’écrans, 74 % des jeunes déclarent avoir ressenti des troubles, des sentiments de mal-être, ainsi que des difficultés concrètes telles que des situations de violence, ou des problèmes financiers.

Enfin, la Macif met en lumière les dangers que ces substances engendrent sur la voie publique. 4 jeunes sur 5 ont avoué avoir déjà adopté un comportement à risque du fait de leur consommation, comme rentrer en voiture en tant que conducteur, ou bien en vélo. Leur perception du danger est troublée ; ils ne considèrent même plus certaines substances telles que le cannabis comme dangereuses au volant.

 

Des résultats inquiétants

Par ces résultats et ces évolutions en hausse, les jeunes témoignent d’une tendance addictive inquiétante, et surtout d’un profond mal-être générationnel. La Macif appelle alors à la mobilisation, la libération de la parole, et surtout la prévention.

 

Découvrir aussi le micro-trottoir Macif sur la sécurité routière

Un escape game de prévention

 

La Macif propose un tout nouveau message de prévention. A sa demande, le Lock-lab de la faculté de Gestion, Economie et Sciences de l’Université catholique de Lille, accompagné d’étudiants, a réalisé un tout nouveau dispositif.

Ce dispositif, réalisé par et pour des jeunes, consiste en un escape game en réalité virtuelle intitulé « After Chill », proposant différentes énigmes associées aux addictions.

Il peut se jouer entre 8 à 12 étudiants, qui sont mis dans une situation réelle : leurs souvenirs sont flous, ils doivent se rappeler pourquoi la soirée a mal tourné. Plongés dans une salle de 40m2 représentant une chambre d’adolescent, les participants doivent sortir en moins d’une heure et demie. Accompagnés par le maître du jeu, ils sont incités à reconnaître les dangers des addictions. Chaque séance se termine par un débriefing, avec l’accompagnement d’un infirmier scolaire ou d’un professionnel de santé.

Cet escape game transmet un message de prévention de manière ludique et active. Les jeunes sont davantage sensibilisés, et apprennent tout en s’amusant. Les résultats sont positifs, et ceux qui l'ont déjà expérimenté se disent plus touchés que par les campagnes de prévention traditionnelles, qui ne font plus leur effet attendu.

Dès la rentrée, les chargés de prévention Macif présents sur l'ensemble du territoire contacteront tous les établissements scolaires, les centres de formation des apprentis, les associations etc. pour leur proposer d'installer l'escape game dans leurs locaux.

« After Chill » est gratuit et tout public, à partir de 16 ans, sur inscription sur le site de la Macif qui organise aussi des sessions en milieu scolaire.

 

Partagez cet article

X