Chantier 6 : Un modèle économique à renouveler et à diversifier - Enseignement Catholique

Chantier 6

Un modèle économique à renouveler et à diversifier

Il ne faut pas neutraliser la réflexion prospective en lui opposant de suite des freins concrets. A l’inverse, elle serait une pure projection idéaliste si elle s’exonérait de questionner la faisabilité des choses, et la manière de les rendre possibles. Doivent être discutées et prises en charge les questions de moyens humains et matériels.
Même s’il a fait ses preuves, on relève la fragilité relative de notre modèle économique. Doit être exploré et expertisé ce qui permettrait de le consolider, soit en renforçant les modalités actuelles, soit en imaginant des solutions nouvelles ; en prenant aussi en compte des perspectives de développement durable, à la lumière de Laudato Si.

  • Quelles parts respectives accorder aux ressources publiques et privées ?
  • Comment mieux « investir » notre identité d’acteur de l’économie mixte ? De l’économie sociale et solidaire ?
  • Quelles pourraient être d’autres formes de ressources que celles existantes ?
  • Le « hors-contrat » est-il une solution économique ?
  • Comment valoriser nos équipements et nos services au-delà de 36 semaines par an ?De notre activité principale ?
  • Quelle évolution possible de la gouvernance des OGEC ?
  • Développement durable, souci de la « maison commune », quelles traductions concrètes de Laudato Si en matière économique, immobilière, de restauration scolaire... ? Quelle « transition » écologique ?
  • ...

Vidéos Grands témoins

Vidéos Echos des territoires

« Diversifier les missions de l’école »

 

PHILIPPE POUSSIN

secrétaire général du Cneap, Comité national de l’enseignement agricole privé

Pour mieux rayonner l’école doit aller au-delà de sa mission classique d’enseignement pour investir le champ éducatif au sens large et participer au développement local. Philippe Poussin secrétaire général de l’Enseignement agricole privé explique comment son réseau se met au service du territoire par de la mise à disposition d’équipements, en proposant des services à la personnes (crèche, aide à domicile) et s’inscrit dans son tissu économique en se lançant dans la transformation agro-alimentaire ou en ouvrant des magasins d’exploitation.

« Les directions multi-écoles »

SYLVIE SEILLIER

directrice diocésaine de la Somme

Ce modèle, expérimenté depuis 2019 par la direction diocésaine de la Somme pour répondre à un objectif de rationalisation économique, a des retombées positives en termes de pilotage d'établissement et de dynamiques éducatives. Sylvie Seillier, la directrice diocésaine explique comment cette démarche peut être un premier pas vers des mutualisations plus importantes encore… ou pas, selon les cas de figure.

« Rénover le modèle associatif par la valorisation du bénévolat »

FRANÇOIS DE CHAILLÉ

directeur diocésain des Hauts-de-Seine

Le nouveau plan comptable permet de valoriser la masse salariale que représentent les bénévoles. L’occasion pour la DDEC 92 avec ses chefs d’établissement d’engager une vaste réflexion autour du bénévolat, en plein mutation : recrutement, animation, formation, redéfinition des missions et durées d’engagement… Rénover le cadre de cette participation essentielle au fonctionnement de l’Enseignement catholique permettrait de préserver un modèle associatif qui continue à faire sens.

X