Chantier 5 : De la solidarité aux SOLIDARITES concrètes : modalités, critères, formes, périmètres pertinents... - Enseignement Catholique

Chantier 5

De la solidarité aux solidarités concrètes : modalités, critères, formes, périmètres pertinents...

Il ne faut pas neutraliser la réflexion prospective en lui opposant de suite des freins concrets. A l’inverse, elle serait une pure projection idéaliste si elle s’exonérait de questionner la faisabilité des choses, et la manière de les rendre possibles. Doivent être discutées et prises en charge les questions de moyens humains et matériels.
A cette fin, le principe d’une solidarité de moyens semble acquis, entre établissements, entre diocèses, entre régions ; les conditions et la mise en œuvre de solidarités concrètes restent cependant à travailler, pour sortir d’un simple consensus de façade.

  • Comment traduire en dispositions concrètes et cohérentes les besoins de solidarité et d’« interdépendance » positives ?
  • A quelles fins doivent être organisée les solidarités : sauvetage d’établissements en difficulté, création d’établissement, péréquation des ressources pour corriger les écarts, politiques sociales à l’égard des familles,...
  • Comment évaluer la pertinence des choix de solidarité (en amont et en aval) ? Quels critères se donner (en reprenant notamment les cas ci-dessus) ?
  • Pour organiser les moyens solidaires :
    • Quel(s) est (sont) les périmètres pertinents (national, régional,...) ?
    • Quelle « collecte » et quelle « distribution » ?
    • Quels « décisionnaires » ?
  • ...

Vidéos Grands témoins

Vidéos Echos des territoires

« Moins de biens, plus de liens »

SOEUR CÉCILE RENOUARD

Religieuse de l’Assomption, docteur et professeure de philosophie à l'école des Mines, à l'ESSEC et Sciences Po.

Sœur Cécile Renouard nous livre son analyse du modèle économique porté par notre société et ses possibles améliorations. Elle présente ainsi les leviers qui permettront de bâtir une croissance plus juste et durable : réviser les objectifs de développement à l’aulne des limites planétaires, introduire des critères sociaux et écologiques dans le calcul des normes comptables et des indicateurs de croissance, réduire les écarts de revenus, former aux métiers de demain…

Elle est présidente du Campus de la transition. C’est un lieu d’enseignement, de recherche et d’expérimentation créé en 2018 par un collectif d’enseignants-chercheurs, d’entrepreneurs et d’étudiants qui souhaitent, à travers des contenus d’enseignement originaux et de nouvelles manières d’enseigner, promouvoir une transition écologique, économique et humaniste.

Voir la version longue

« Repérer les initiatives de terrain »

JEAN-CLAUDE FOURMAUX-LAINÉ- directeur diocésain de la Côte d’Or et de l’Yonne

Se mettre à l’écoute et au service de ces pépites d’innovation qui construisent à petits pas humbles l’Enseignement catholique de demain… Travailler à les identifier, les valoriser et les partager : Jean-Claude Fourmaux-Lainé, directeur diocésain de la Côte d’Or et de l’Yonne y voit une piste prospective essentielle. Pour lui les poulaillers et classes multi-niveaux des écoles aux mutualisations de spécialités inter-lycées en passant par les cantines ouvertes à la formule « panier repas » dessinent un nouveau pacte éducatif plus solidaire et mieux en adéquation avec les attentes et besoins de notre société.

« Les directions multi-écoles »

SYLVIE SEILLIER

directrice diocésaine de la Somme

Ce modèle, expérimenté depuis 2019 par la direction diocésaine de la Somme pour répondre à un objectif de rationalisation économique, a des retombées positives en termes de pilotage d'établissement et de dynamiques éducatives. Sylvie Seillier, la directrice diocésaine explique comment cette démarche peut être un premier pas vers des mutualisations plus importantes encore… ou pas, selon les cas de figure.

X