Chantier 2 : accueil de tous : le choix éducatif de la diversité, les engagements en faveur de la mixité sociale et scolaire - Enseignement Catholique

Chantier 2

Accueil de tous :
le choix éducatif de la diversité,
les engagements en faveur de la mixité sociale et scolaire

L’ « ouverture à tous » ne doit pas être un affichage. Elle appelle une traduction concrète, exigeante et contextualisée.
Il s’agit d’abord de se ressaisir de sa pertinence éducative. Ce n’est pas une attitude de commisération, mais l’affirmation d’un choix éducatif : on grandit plus en humanité dans la rencontre de la différence que dans l’entre-soi.
Au cœur de cette mixité, l’option préférentielle pour les pauvres et les plus fragiles prend toute sa place, avec le souci tangible de prendre tous soin les uns des autres, et d’une éducation commune au sens de la vulnérabilité.

  • Mixité scolaire : comment favoriser une école des réussites multiples ?
  • Mixité sociale : se situer en vérité, en pointant nos carences, mais aussi les réalités positives actuelles. Sur cette base, quel renforcement indispensable ? Quels engagements à prendre ? Quels moyens se donner (solidarités, quotas, contributions différenciées...) ?
  • Education prioritaire : quelles propositions concrètes pourraient constituer un
    « dispositif » propre à l’Enseignement catholique ?
  • Accueil des personnes en situation de handicap : bilan et perspectives
  • Globalement, comment favoriser plus encore une école et une éducation inclusive, où toutes les différences trouvent leur place (différences sexuelles, culturelles, religieuses...) ?
  • Quelles collaborations indispensables avec d’autres acteurs pour une inclusion réelle (acteurs publics, opérateurs sociaux, mouvements d’Eglise...) ?
  • ...

Vidéos Grands témoins

Vidéos Echos des territoires

« Les usages numériques vont du local vers le global »

 

CHARLES GARDOU

Anthropologue spécialiste de la société inclusive. Il est également professeur à l'Université Lumière Lyon 2 et Directeur de la collection Connaissances de la diversité. (ed. érès).

À partir de son regard d’anthropologue, Charles Gardou nous explique l’urgence d’avoir une école réellement inclusive. Une école qui ne soit ni dogmatique, ni égalitariste, mais permette de prendre en compte la diversité des situations et d’adapter ses propositions aux besoins de chaque élève.

La loi française de février 2005 et la Convention de l’ONU sur les droits de l’enfant inscrivent dans le marbre le droit à l’éducation pour tous. Pour le rendre effectif, l’école a besoin de moyens, en accompagnement humain comme en formation des acteurs. Il faut aussi que l’ensemble de la société apprenne à changer de regard sur les fragilités.

Voir la version longue

« Comment s’emparer de nos marges de liberté ? »

FRANÇOIS DE CHAILLÉ- directeur diocésain des Hauts-de-Seine

Des classes de 6è propédeutiques à cinq enseignants, une mixité garçon/fille régulée au collège et une pastorale portée par en équipe, le tout sur fond de diversité sociale… telles sont les intuitions qui ont présidé à la création de deux nouveaux établissements par la DDEC des Hauts-de-Seine. Le bond technologique vécu lors de la continuité pédagogique du printemps 2020 fait aussi rêver le directeur diocésain, François de Chaillé, à un enseignement hybride où une part de distanciel permettrait d’enrichir et de réinventer les modalités d’apprentissage et d’interactions en classe.

« Les usages numériques vont du local vers le global »

AGNÈS VAN ZANTEN

Directrice de recherche CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) Membre du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP). Spécialiste des inégalités scolaires

Directrice de recherche CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et membre du Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP), Agnès Van Zanten s’est spécialisée sur la question des inégalités scolaires. Elle les aborde du point du vue social mais également ethnique, en s’intéressant à l’ensemble de la population, des plus démunis aux très privilégiés ainsi qu’à la diversité des situations internationales.

Dans cette vidéo, elle explique comment l’école catholique peut participer à augmenter la mixité sociale des populations scolaires. Elle préconise pour cela de conjuguer pilotage national, régulations inter-établissements… sans oublier de cultiver le souci de l’hétérogénéité des publics jusque dans l’organisation même des établissements, la composition des classes et la pédagogie qui y est pratiquée.

Voir la version longue

« Une prospective ancrée dans son territoire »

PIERRICK CHATELLIER- directeur diocésain de Seine-Saint-Denis

En Seine Saint-Denis, territoire pluriel et en profonde transformation, la prospective se pense en fonction des besoins éducatifs émergents, comme l’afflux de mineurs migrants, par exemple. Elle doit aussi anticiper des mouvements de population importants, 23 nouvelles stations de métro étant attendues d’ici 5 à 10 ans sur ce territoire.

X