L’Enseignement catholique solidaire de toute la communauté scolaire

Communiqué de Monseigneur Laurent ULRICH, président du Conseil épiscopal pour l’Enseignement catholique

et Philippe DELORME Secrétaire général de l'Enseignement catholique

 

Ce vendredi 16 octobre, un professeur d’histoire et de géographie a été sauvagement assassiné à proximité du collège du Bois d’Aulne où il enseignait.

L’horreur de ce crime nous remplit d’émotions et de gravité.

Nos pensées vont à la famille de Samuel Paty, à ses proches, à ses collègues et à ses élèves. Nous leur exprimons notre compassion bouleversée.

Dans ces heures sombres, l’Enseignement catholique se sent profondément uni solidairement à toute la communauté scolaire, à tous ses acteurs, et d’abord aux enseignants.

Parce qu’elle est notre raison d’être, nous défendrons l’école et ceux qui la font, pour que l’ignorance soit partout combattue, sous ses deux formes :  celle du défaut de culture et celle du défaut de relation à l’autre. L’ignorance construit la peur.

Nous tiendrons ensemble avec un « pacte éducatif » partagé avec tous dans un esprit d’alliance, d’amitié sociale, de dialogue, de fraternité.

Nous ne reculerons pas sur notre confiance dans la possibilité d’une fraternité entre les personnes, faite de dialogue entre les groupes sociaux, entre les religions et les cultures, entre les savoirs, entre la foi et la raison. Et en tant que catholiques, nous redisons ici aux musulmans de notre pays que nous serons toujours en dialogue avec eux, sans les confondre avec les fanatiques, les extrémistes et les terroristes.

Nous voulons assurer les membres des communautés éducatives de l’Enseignement catholique, que la mission qu’ils portent est essentielle, qu’elle n’est pas vaine, que ses fruits d’humanisation l’emporteront sur le mal...

Vous avez notre admiration, notre amitié, notre respect et notre prière.

A tous les promoteurs et acteurs de l’Ecole, nous réaffirmons notre détermination ferme et persévérante de travailler à une fraternité éducative.

 

 

 

Le 2 novembre prochain, un hommage sera rendu à Samuel Paty dans toutes les écoles de France. Le Ministère de l’Education nationale devrait préciser prochainement le déroulement de ce temps particulier.

Il va sans dire que l’Enseignement catholique s’y associera, manifestant ainsi sa solidarité avec la famille, les élèves, les collègues enseignants et personnels éducatifs de Samuel Paty, et au-delà sa solidarité avec la Nation.


Dans les jours qui viennent, des outils vous seront recommandés, en plus des propositions du ministère, pour vous aider dans la préparation de ce moment.
Parce que l’école est un « atelier d’humanité », Philippe Delorme, salue l’engagement des équipes éducatives dans la construction d’un vivre-ensemble harmonieux et les invite à approfondir, plus que jamais dans ces périodes troublées, cette éducation fraternelle et cette fraternité éducative.

 

Partagez cet article