Réenchanter l’École:
les vitaliseurs à la manœuvre

La 4ème rencontre des équipes diocésaines du Réenchantement qui s’est tenue le 8 juin 2018 à l’espace Montalembert à Montrouge (92) aura réuni plus de 70 « vitaliseurs » du Réenchantement. Une première étape vers la semaine du réenchantement qui se déroulera du 4 au 8 février 2019 dans tous les établissements scolaires. Directeurs diocésains, chargés de mission, chefs d’établissement, parents, formateurs, adjoints en pastorale, tous ont travaillé et débattu sur le thème de La responsabilité en partage , axant leur réflexion sur les leviers possibles d’animation de cette semaine.
Pascal Balmand, secrétaire général de l’Enseignement catholique, a appelé à une mobilisation nationale pour Réenchanter l’Ecole.

L’objectif est de vivre un moment de mobilisation nationale de l’Enseignement catholique, mais surtout pas une grande messe, encore moins un bouquet final. Et il s'agit de le vivre en partant des établissements et des communautés éducatives. Certains diocèses ont vécu des moments comparables qui m’ont largement inspiré. Cette semaine sera vécue par tous les établissements au même moment et se terminera par un temps de rassemblement diocésain ou régional avec la possibilité, à travers la vidéo ou autre moyen numérique, de rendez-vous communs....
Cette mobilisation nationale sur La responsabilité en partage à laquelle j’appelle toutes les communautés éducatives se situe dans l’approfondissement et l’élargissement du séminaire de Vittel autour de la façon dont chacun est responsable et dont nous sommes responsables ensemble, dans notre aptitude à habiter la responsabilité de telle sorte qu’elle soit partagée. Et derrière cela, il y a l’horizon de notre capacité à faire vraiment communauté.

Tous, qui que nous soyons, élève, bénévole, personnels, professeurs, chef d’établissement... nous portons une part de responsabilité. Être responsable, c’est d’abord faire confiance, c’est essayer de favoriser, de rendre possible et de ne pas tout contrôler. Ce dans quoi il nous faut entrer c’est le « J’ai besoin de toi ». La responsabilité partagée c’est cela d’abord, tout simplement .
Ce qui fait le vrai changement c’est le changement de nos attitudes intérieures. Je cite souvent une phrase de Mère Teresa : « Le changement dans l’Église, c’est d’abord toi et moi ». Le changement dans l’Enseignement catholique , c’est d’abord toi et moi. Et donc nous ensemble.
Cette semaine du Réenchantement doit être pensée en partant des communautés éducatives pour entrer dans une culture commune de la relecture, d’identifier ce qui se vit de beau, de fécond, de porteur d’avenir. Il s’agit là de leur proposer de s’appuyer sur le réenchantement comme un levier, comme un outil. Il n’y a pas un réenchantement, il y a une culture, une dynamique.

Pascal Balmand
Secrétaire général de l'enseignement catholique

 S

Pour poursuivre
la préparation

Un cadre général de ressources et de modalités d’animation sera mis à disposition par le Conseil du Réenchantement et envoyé dans les directions diocésaines puis dans les établissements en juillet.

À charge pour les équipes locales de l’adapter en toute liberté et créativité.

 

Partagez cet article

X