Le défi de l'interactivité - Enseignement Catholique

Le défi de l’interactivité

Fil what’s app, remise d’un travail hebdomadaire, rendez-vous hebdomadaires en classe inversée en ligne: Quelques pistes pour continuer à interagir avec les élèves, pour les accompagner et les rassurer.

Aurélie Sobocinski

En temps « normal », Véronique Garczynska, professeur de SES au lycée La Rochefoucauld à Paris fait tout pour que ses élèves en classe soient au maximum en activité intellectuelle, recourant au numérique comme une base de ressources pour leur permettre de puiser en amont, pendant ou après le cours ce dont ils ont besoin. Depuis le 16 mars, un autre défi a pris le pas sur le premier : celui de continuer à être dans l’interactivité avec eux, pour les accompagner et les rassurer. A côté du lancement de groupes de conversation en ligne avec chaque classe sur le fil what’s app et de la demande de remise d’un travail hebdomadaire, l’enseignante propose deux rendez-vous en ligne par semaine pour un temps d’enseignement virtuel au format inversé. Après une mise en activités visant à vérifier l’acquisition des connaissances demandées à la maison, est organisé un temps de questions-réponses en direct.

« Ce qui peut être fécond dans cette situation exceptionnelle, c’est la responsabilisation des élèves et la façon de travailler avec eux. Ils nous voient tâtonner, chercher les solutions les plus ajustées aux uns et aux autres, aux outils, aux besoins, et cela crée un vrai dialogue. Plus que jamais, on avance ensemble ! », relève Véronique Garczynska, sans ignorer ceux qui restent difficiles à rejoindre depuis le début des événements.

Depuis la 2e semaine de confinement, l’enseignante s’attèle aussi à un autre défi essentiel : celui de continuer à faire vivre l’intelligence collective via l’organisation d’un travail en petits groupes, à distance.

 

 

Partagez cet article

X