Chantier 1 : liberté et innovations pédagogiques et éducatives - Enseignement Catholique

Chantier 1

Liberté et innovations pédagogiques et éducatives

Notre proposition spécifique est l’expression d’une liberté et d’une diversité éducatives. Aucun travail prospectif n’aura de densité s’il ne fait pas droit en premier lieu à une « prospective pédagogique et éducative ».
Au regard de son histoire, et riche de ses traditions éducatives, l’Enseignement catholique peut paraître aujourd’hui trop « en retrait » sur la pédagogie. Comment peut-il se ressaisir de sa liberté pour faire preuve d’audace, d’inventivité, et retrouver un rôle de précurseur ?

  • La créativité s’exprime dans les établissements eux-mêmes. Comment la promouvoir par l’expérimentation ? Quelle stimulation, quel accompagnement, quels moyens peuvent être accordés ?
  • Peut-on identifier de nouvelles attentes pédagogiques des jeunes et de leurs familles ?
  • Comment mieux utiliser les marges de liberté du contrat d’association, au service de pédagogies différenciées, non « normalisées » ?
  • Quelle est la forme possible d’un développement des pédagogies alternatives ?
  • Comment promouvoir la veille et la recherche : « laboratoires », recherche universitaire, formation, recherche-action... ?
  • Certaines « offres » pédagogiques doivent être spécifiquement travaillées :
    • La place du numérique et l’offre d’enseignement à distance ;
    • Les pédagogies liées à l’apprentissage et à la voie professionnelle, pour elles-mêmes et au bénéfice de tous ;
    • ...

Vidéos Grands témoins

Vidéos Echos des territoires

« Les usages numériques vont du local vers le global »

PASCAL PLANTARD

Le 21e siècle nous est arrivé et le confinement confirme qu’il sera numérique. L’émergence des technologiques pour tous et dans tous les champs du quotidien révèle aussi pourtant de nouvelles fractures numériques…En s’appuyant sur les enquêtes menées par son groupe de recherche le GIS Marsoin, Pascal Plantard nous expose les leviers qui permettraient de les réduire en accompagnant mieux le quart d’enseignants encore réfractaires à la transition numérique mais aussi des jeunes qui doivent être guidés vers des pratiques plus scolaires et professionnelles.Cet anthropologue des usages numérique voit le confinement comme un point de bascule qui redonne la main aux éducateurs et remet l’impératif du lien au centre, les outils ayant pour vocation « de ne pas perdre les élèves ».

Voir la version longue

Un collège Laudato Si : les élèves

PHILIPPE BANCON, chef d’établissement de Saint-Vincent à Hendaye (64)

Au début de cette démarche, une rencontre avec un chef d’établissement qui au fil d’un parcours professionnel atypique décide  de prendre la direction d’un petit collège. Une petite structure pour tenter de mettre en oeuvre tout ce qu’il avait à coeur de mettre en place dans le système scolaire. Voilà 7 années maintenant qu’il dirige ce collège et avec son équipe il souhaite aller plus loin dans sa démarche.

Comment s’emparer de nos marges de liberté ?

FRANÇOIS DE CHAILLÉ- directeur diocésain des Hauts-de-Seine

Des classes de 6è propédeutiques à cinq enseignants, une mixité garçon/fille régulée au collège et une pastorale portée par en équipe, le tout sur fond de diversité sociale… telles sont les intuitions qui ont présidé à la création de deux nouveaux établissements par la DDEC des Hauts-de-Seine. Le bond technologique vécu lors de la continuité pédagogique du printemps 2020 fait aussi rêver le directeur diocésain, François de Chaillé, à un enseignement hybride où une part de distanciel permettrait d’enrichir et de réinventer les modalités d’apprentissage et d’interactions en classe.

X