AESH: solution en vue?

Lorsqu’un enfant handicapé a besoin d’un AESH pour déjeuner à l’école, le coût de l’emploi de cette personne est pris en charge par les collectivités pour les élèves du public. En revanche, pour les élèves du privé, la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) notifie bien l’AESH mais personne ne prend en charge le coût de son salaire pendant la pause méridienne, qui retombe de ce fait sur la famille. « Nous avons entamé un dialogue sur ce sujet avec le gouvernement et nous attendons une solution rapide », a annoncé, confiant, Philippe Delorme. Et d’ajouter : « À l’heure où des grands progrès ont été faits pour l’inclusion des élèves porteurs de handicap – y compris très lourds –, il y a urgence ! »

Partagez cet article

X