Un accompagnement à choix multiples

Le lycée Sainte-Marie-du-Port, aux Sables-d’Olonne (Vendée), a instauré les séances à choix multiples (SCM) dès avant la réforme du lycée de 2010. Son équipe témoigne des bénéfices tirés à rendre ainsi les élèves acteurs de leur parcours scolaire et à personnaliser leur suivi.

 

Par Véronique Glineur

Xavier Guilloteau, directeur-adjoint de Sainte-Marie-du-Port
Xavier Guilloteau, directeur-adjoint de Sainte-Marie-du-Port - © V. Glineur

Permettre à l’élève qui rencontre des difficultés d’apprentissage de trouver au sein du lycée le soutien et les remédiations dont il a besoin, faisant ainsi de l’école son propre recours ; offrir à celui qui aspire à aller plus loin un temps pour approfondir ses connaissances et développer son excellence ; aider chaque élève à acquérir cette « technologie du travail intellectuel » que le rapport Bourdieu-Gros appelait déjà de ses voeux en 1989 (1) : tels sont les objectifs visés par l’accompagnement personnalisé. Cet accompagnement, le lycée Sainte- Marie-du-Port (2), aux Sables-d’Olonne (Vendée), le pratique depuis plusieurs années via les séances à choix multiples ou SCM (3) proposées aux élèves en fin de journée les lundi, mardi et jeudi.

Concernés à ce jour : tous les élèves de seconde de l’établissement, qu’ils suivent une seconde indifférenciée ou une seconde professionnelle, et les jeunes de première des séries générales et technologiques. « Ce dispositif, explique Christian Vallantin, le directeur, est le résultat de la réflexion pédagogique sur le temps scolaire conduite dans l’établissement. Nous souhaitions amener les équipes pédagogiques à questionner leurs pratiques quotidiennes et leur validité. » En imaginant un cadre pédagogique qui rompt avec le classique face-à-face traditionnel et qui permet de proposer des réponses adaptées aux besoins de chaque élève, l’établissement a anticipé sur une des « mesures phares » de la réforme du LEGT (4) engagée par le ministère. La mise en place des SCM s’est faite sans alourdir l’emploi du temps des élèves. Les séances de cours ont été ramenées à 45 minutes avec la possibilité d’organiser des séances plus longues de deux ou trois créneaux consécutifs. Quant au temps dû par l’enseignant, il est capitalisé sur l’ensemble de l’année et « rendu » aux élèves sous forme de séances à choix multiples, chaque professeur choisissant le moment de cette restitution.
« L’organisation pédagogique du temps scolaire mise en place à Sainte-Marie-du-Port participe à la construction progressive del’autonomie de l’élève, qui sous-tend la réforme du lycée, souligne Xavier Guilloteau, le directeur adjoint. Les élèves apprennent, dans les SCM, à mieux se connaître et à identifier leurs besoins pour progresser. Ils sont amenés à opérer des choix responsables et pertinents parmi les propositions qui leur sont faites. À la fin de chaque trimestre, une “journée-bilan” permet à chacun d’établir, avec les membres de l’équipe pédagogique et éducative, un point d’étape sur la période écoulée et de dessiner les contours de la suivante, notamment quant au choix des SCM à venir.

Cette journée est l’occasion pour chaque jeune de s’auto-évaluer, de repérer les compétences sur lesquelles il peut s’appuyer, de se mettre en projet et de construire progressivement son parcours de formation. À cet égard, notre aménagement de temps scolaire avec son dispositif d’accompagnement des élèves s’inscrit dans l’éducation à l’orientation qui constitue également un des axes de la réforme du lycée. »

Deux nouveaux chantiers

L’établissement n’entendait pas en rester à ce dispositif d’accompagnement des élèves. Deux nouveaux chantiers ont été ouverts dans le cadre de l’expérimentation lycée : l’élévation du niveau de maîtrise des langues vivantes étrangères, et l’acquisition de compétences pour une meilleure entrée dans l’enseignement supérieur. Deux chantiers pour aller plus avant dans l’interrogation des pratiques pédagogiques et éducatives en cours à Sainte-Marie-du-Port, mais aussi deux chantiers pour repenser et améliorer les conditions de la réussite scolaire et humaine de chaque élève en vue de son insertion sociale et professionnelle.

(1). « Principes pour une réflexion sur les contenus d’enseignement », mars 1989.

(2). Le site du lycée de Sainte-Marie-du-Port

(3). Les SCM « suivi des cours », « excellence », « méthodologie» correspondent aux trois objectifs cités pour l’accompagnement éducatif. S’y ajoutent les SCM « projet pédagogique », « ressource », « entraide », « ouverture »…

(4). Lycée d’enseignement général et technique.

Un exemple de thème de séance à choix multiples
Un exemple de thème de séance à choix multiples

eca334Issu du magazine Enseignement catholique actualités n° 334,

décembre 2009–janvier 2010

À retrouver dans l'ECA n° 334

Partagez cet article